L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 15/02/2015 – Côte d’Ivoire, Togo, Burkina Faso, Sénégal, Bénin : coopération, banque, finance.

Côte d’Ivoire – Togo – coopération

La Côte d’Ivoire et le Togo ont signé, ce lundi 16 février 2015, trois accords bilatéraux au terme d’une visite d’amitié et travail de 24 heures effectuée par le Président Faure Gnassingbé à Abidjan, rapporte Apanews. Le premier accord porte sur la création d’une Grande commission mixte de coopération. Le deuxième est relatif à la création d’un Comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations de la Grande commission mixte de coopération.

Afrique – téléphonie mobile – étude

Le nombre de smartphones devrait doubler d’ici 2017 sur le continent africain, pour dépasser les 350 millions d’appareils connectés notamment grâce à la percée des téléphones à bas prix, révèle une étude du cabinet Deloitte publiée ce lundi 16 février 2015. « Le marché du smartphone va connaître une croissance de plus de 40% en 2015 avec 70 millions de smartphones qui seront vendus en Afrique », affirme Karim Koundi, un cadre de Deloitte Afrique francophone.

Bénin – banque – économie

Les 13 banques privées implantées au Bénin ont mobilisé en 2014 un chiffre d’affaires de 2 820 milliards de FCFA, contre 2 444 milliards de FCFA en 2013, soit une progression de 15,4%, a appris rapporte Xinhua de sources officielles à Cotonou.

Sénégal – agriculture – étude

L’horticulture serait l’avenir de l’agriculture sénégalaise, selon un récent rapport de la Banque Mondiale sur la situation économique du Sénégal. Entre 2004 et 2014, les exportations horticoles sont passées de 13.321 tonnes à 85.414 tonnes, soit une augmentation annuelle moyenne de 54,12 %. « L’horticulture a été classée comme le sous-secteur le plus performant de l’agriculture sénégalaise, soutenue par une forte augmentation des investissements directs étrangers dans sa composante axée sur l’exportation », note la Banque dont le rapport est intitulé :‘’Situation économique du Sénégal : Apprendre du passé pour un meilleur avenir’’.

Burkina Faso – Sitarail

L’homme d’affaires burkinabé Lassiné Diawara vient de quitter la tête du Conseil d’administration de la Société internationale de transport africain par rail (Sitarail), rapporte Apanews, citant la représentation de la société à Ouagadougou.Nommé en juillet 2009 à ce poste envié de président du Conseil d’administration de la Sitarail, Lassiné Diawara, est le premier africain à ce poste de responsabilité d’une société du Groupe Bolloré. Il sera remplacé par l’ancien ministre français de la Coopération, Michel Roussin. Ce dernier avait déjà assumé cette fonction durant la décennie 2000 avant de céder le fauteuil à Lassiné Diawara.