L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 15/09/2016 – Bénin, Mali, Ghana, Nigeria : banque, licenciement, recherche, financement, énergie, BOAD, Tori, sanctions, environnement, santé, Public Eye, Trafigura.

Mali : premier investisseur dans la recherche en Afrique de francophone

Le Mali consacre 0.7% de son PIB à la recherche soit 90 milliards FCFA, indique les données de l’UNESCO. Cette statistique fait du Mali avec ses 29 chercheurs pour un million d’habitants, le premier investisseur d’Afrique francophone en matière de recherche. Le pays se classe à la troisième place en Afrique derrière l’Afrique du Sud, avec près de cinq milliards de dollars et 404 chercheurs pour un million d’habitants. Ensuite il y a le Kenya, avec près de 800 millions de dollars et 230 chercheurs pour un million d’habitants. Ces trois pays se rapprochent le plus des objectifs régionaux en matière de recherche et de développement tels que fixés par l’Union Africaine à 1% du PIB.

Bénin : il faut 20 milles milliards FCFA pour venir à bout du problème énergétique en Afrique de l’ouest (BOAD)

Le président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) Christian Adovelande estime à 20 mille milliards de F CFA les investissements nécessaires pour “régler le problème” du grand manque d’énergie en Afrique de l’Ouest.« L’objectif est de pouvoir régler à moyen terme les questions énergétiques dans notre sous-région, donc il est prévu des financements de l’ordre de 20.000 milliards F CFA ». « Nous allons définir les zones de grande production (…) de sorte à pouvoir régler de façon globale la question pour les différents pays. Le problème sera réglé aussi bien en ce qui concerne les énergies conventionnelles que les énergies renouvelables sur lesquelles nous travaillons beaucoup », a-t-il ajouté cité par l’AFP.

Bénin : les premières sanctions tombent après le drame de Tori

Le gouvernement béninois a suspendu trois responsables administratifs de la localité de Tori, où une explosion à la décharge d’incinération de produits avariés a fait 16 morts et 92 blessés le 09 septembre 2016, selon un nouveau bilan officiel. Selon le communiqué du conseil des ministres du 14 septembre 2016, les commissaire de Tori, du chef de la brigade de gendarmerie et du chef du dépôt des douanes ont été  relevés de leur fonction.

Nigeria : Unity Bank, licencie plus de 200 employés

Unity Bank Plc, a procédé au licenciement de 215 de ses employés, rapporte le site nigérian, the vanguard, ce jeudi 15 septembre 2016. Selon la même source, ces agents sont ainsi victimes d’un plan de restructuration.

Ghana : hausse de 12% du salaire moyen dans le public

Le gouvernement et les syndicats sont tombés d’accord sur une hausse de 12,5% du salaire minimum pour les fonctionnaires ghanéens, a-t-on appris de source médiatique, ce jeudi 15 septembre 2016. Selon la Ghana News Agency, l’information a été dévoilée dans un communiqué conjointement signé par les syndicats et le gouvernement.

Afrique de l’ouest : l’Ong Public Eye, dénonce la vente de carburants toxiques dans la région

Des entreprises suisses actives dans le négoce des produits pétroliers inondent le continent africain plus particulièrement l’Afrique de l’ouest de carburants toxiques, dénonce un rapport publié ce jeudi 15 septembre 2016 par l’Ong Public Eye (basée en Suisse). Ce texte titré « Dirty Diesel », « révèle comment les négociants suisses en matières premières profitent des faibles standards en Afrique pour produire, livrer et vendre des carburants à haute teneur en soufre, interdits en Europe », expliquent les auteurs. A travers des échantillons prélevés dans huit pays, les enquêteurs de Public Eye ont abouti à des résultats « choquants ». « Les carburants analysés présentent jusqu’à 378 fois plus de soufre que la teneur autorisée en Europe ». Les entreprises Trafigura, Vitol, Addax-Oryx ont été citées par le rapport comme les principaux auteurs de ce négoce de carburants toxiques.