L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 16/12/2017 : Burkina Faso, Niger, Mali, Nigeria, Ghana : Sahel, insécurité, industrie, Dangote, énergie, nucléaire.

Burkina Faso – Niger – Mali : rencontre sous régionale sur la sécurité, le 24 janvier

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger vont se réunir le 24 janvier 2017 à Niamey, pour une rencontre axé sur le terrorisme, selon une annonce du chef de l’état burkinabé, Roch Marc.C. Kaboré. « Nous avons également pris l’engagement d’équiper nos forces armées, de leur donner les moyens pour assurer la sécurité du territoire; mais également de rechercher des moyens pour que nous puissions avoir des hélicoptères qui nous permettent d’assurer une sécurité aérienne », a dit le président Kaboré dans des propos relayés par la presse en marge du sommet Afrique-France tenu du 13 au 14 janvier 2017 à Bamako.

Nigeria : Dangote va créer une usine d’assemblage de camions à Lagos

Le milliardaire Aliko Dangote a annoncé la construction d’une usine de montage de camions dans la capitale économique, Lagos du Nigeria, selon des informations rapportées par le quotidien privé local ‘the vanguard’, ce lundi 16 janvier 2017. Ce projet d’un coût total de 100 millions de dollars sera fera en partenariat avec le groupe chinois Sinotruck.

Niger : un projet d’électrification pour le bénéfice de milliers de citoyens

Près de 150000 nigériens vont bénéficier d’un projet d’électrification soutenu par L’Abu Dhabi Fund for Development (ADFD), en collaboration avec l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), rapporte Agence Ecofin. L’accès de ces personnes à l’énergie se fera via la mise en place d’une mini-centrale photovoltaïque de 2,1 MW, qui sera complétée par des installations solaires domestiques. Outre les populations visées, environ 100 écoles seront électrifiées dans le cadre de l’initiative qui permettra également d’améliorer l’accès à l’eau des populations.

Ghana : la première phase du programme d’énergie nucléaire achevée avec succès

Le Ghana a achevé avec succès la première phase de son programme d’énergie nucléaire, apprend-t-on de source officielle. Selon les règles établies par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), cette première partie, consiste à la mise en place de 19 mesures liées à la sécurité, la cadre législatif, les ressources humaines, la couverture électronique entre autres.