L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 17 /10/2015 – Guinée, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal : Guillaume Soro, sécurité, prévention, investissement, BAD, technologie, administration.

Côte d’Ivoire – Guillaume Soro – justice

Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et ancien chef de la rébellion, a été convoqué par la justice française pour être entendu dans le cadre d’une plainte d’un fils de l’ex-président Gbagbo, rapporte, l’AFP de sources concordantes tout en précisant un démenti apporté par l’intéressé. La juge d’instruction (Sabine Kheris) a convoqué M. Soro le 24 novembre 2015  dans le cadre de la plainte de 2012 de Michel Gbagbo pour « enlèvement, séquestration et traitement dégradant et inhumain ».

Sénégal – société – voile intégral

Le gouvernement sénégalais pourrait bientôt interdire le port du voile intégral pour des raisons de sécurité et prévention du terrorisme, une possibilité évoquée par le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, cité par l’Aps. « Nous sommes tous pratiquants. Donc, on ne peut pas prendre une décision qui pourrait affaiblir l’islam », a-t-il dit, invitant ses compatriotes à accepter cette décision qui relèverait de la prévention.

Guinée – Uemoa – Bad – investissement

La Banque africaine de développement (BAD) a programmé pour 2016-2017 en faveur des huit pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et la Guinée des investissements de 2015 milliards FCFA (environ 3,224 milliards de dollars) rapporte-ton de source officielle. Pour l’année 2016, la BAD va approuver 47 opérations pour un montant de 800 milliards FCFA.

Burkina Faso – technologie –  administration

Le Burkina Faso qui a déjà initié une politique d’ouverture de données publiques (open data) va être doté à partir de 2017, d’un réseau Cloud qui lui permettra de développer de nouveaux services publics numériques, rapporte l’Agence Ecofin. L’infrastructure virtuelle qui sera mise en place par l’équipementier télécom Alcatel-Lucent qui doit répondre aux demandes futures en services numériques dans la santé, l’éducation, la justice… sera déployée à Ouagadougou, la capitale, et dans cinq provinces du pays. C’est près de 400 immeubles dans 13 centres régionaux urbains qui seront alors connectés via 513 km de fibre optique.