L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 17/01/2017 – Côte d’Ivoire, Gambie, Bénin, Burkina Faso : état d’urgence, Yahya Jammeh, mutinerie, Yamoussoukro, justice, transports.

Côte d’Ivoire : la mutinerie gagne Yamoussoukro
 
Les militaires mutins ont tiré en l’air, patrouillent et rackettent les habitants dans la capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro, selon l’AFP.  Cette révolte intervient suite à la mutinerie à Bouaké d’anciens rebelles intégrés dans l’armée, qui s’est soldée par un accord avec le gouvernement pour le paiement de 12 millions de Cfa (18 000 euros)  à 8 500 soldats selon la même source.  Ce mardi 17 janvier 2017, la crise est repartie avec une nouvelle revendication : la généralisation des primes à tous les corps d’armée (armée, police, gendarmerie). De sources médiatiques on apprend aussi la mort  de deux soldats mutins, tués dans des affrontements par la Garde républicaine à Yamoussoukro.
 
Gambie : Jammeh décrète l’état d’urgence pour trois mois
 
Le président Yahya Jammeh, a déclaré ce mardi 17 janvier 2017, l’état d’urgence en Gambie pour une durée de 90 jours à cause d’un « climat d’interférence étrangère sans précédent qui menace la souveraineté » de son pays. Yayhya Jammeh, qui refuse toujours de céder le pouvoir à Adama Barrow, déclaré vainqueur de la présidentielle du 1er décembre 2017, a fait à cet effet une déclaration à la télévision nationale. L’état d’urgence devrait donc durer jusqu’au 17 avril 2017.
 
Gambie : le Nigéria déploie un navire de guerre
 
Un navire de guerre dénommé « Unité NNS »  a été déployé par le Nigéria pour une éventuelle intervention militaire en Gambie selon une information rapportée par la BBC. Le navire de guerre serait présentement au large des côtes du Ghana en direction de la Gambie précise la même source. Les chefs militaires de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se sont réunis le week-end dernier pour planifier une stratégie de déploiement d’une force militaire en Gambie, indique-t-elle.
 
Bénin : l’Amnesty exige la commutation des peines
 
L’Amnesty international a exigé la commutation des peines pour mettre fin à l’incertitude que vivent les condamnés à mort au Bénin selon un communiqué de ladite organisation. Une demande a été adressée aux autorités béninoises de commuer en toute urgence la condamnation des 14 condamnés à mort de manière officielle et de veiller à ce que leurs conditions de détention soient conformes aux règles internationales minimas en la manière informe le document.
 
Burkina Faso : 20 millions de dollars pour le secteur des transports
 
La Banque mondiale vient d’octroyer un crédit de 20 millions de dollars au Burkina Faso, afin de soutenir des réformes destinées à moderniser le secteur des transports et faciliter le commerce. «  Ces réformes ont été identifiées dans le cadre des opérations d’appui aux politiques de développement (OPD), et sont financées par le biais de deux séries de Crédit régional pour la facilitation du commerce et la compétitivité (CRFCC) couvrant la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso » précise un communiqué de la Banque mondiale.