L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 17/02/2016 – Burkina Faso, Togo, Ghana, Niger, Liberia : Ecobank, politique, Zéphirin Diabré, élections, coopération, santé, Ebola.

Togo – Ghana – Ecobank

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) revoit son organisation. Le groupe bancaire panafricain, présent dans 36 pays du continent, a rassemblé les 18 filiales du groupe ETI* en Afrique centrale, orientale et australe (CESA) en un cluster régional, indique un communiqué de l’organisation financière relayé par JeuneAfrique.com. La supervision du cluster CESA a été confiée à Samuel Ashitey Adjei, l’actuel directeur général d’Ecobank Ghana et le coordinateur des activités d’Ecobank dans cinq pays d’Afrique occidentale. Il prendra ses fonctions de directeur régional exécutif du nouveau cluster CESA le 30 mars 2016.

Burkina Faso – Zéphirin Diabré – politique

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) Zéphirin Diabré dont le parti est arrivé 2e à l’issue des élections couplées (présidentielle et législatives) du 29 novembre dernier, a été désigné officiellement à travers une résolution adoptée parle bureau de  l’Assemblée nationale, Chef de file de l’opposition politique ( CFOP) au Burkina Faso.

Niger – Burkina Faso – coopération – élections

Le Burkina Faso, va prêté 25000 urnes au Niger où se déroule une élection présidentielle, le 21 février 2016, rapporte –t-on de sources médiatiques. Selon VOA Afrique, les autorités du Niger n’avaient à leur disposition que 33 415 urnes. Ce n’était pas suffisant puisque les Nigériens voteront à la fois pour la présidentielle et les législatives. Le Niger a donc demandé 25 000 urnes supplémentaires au Burkina Faso où elles seront renvoyées par la suite. La Céni affirme qu’il s’agit d’une “coopération Sud-Sud”.

Liberia – Ebola – assistance

Plus de 9000 habitants du comté de Bomi, dans l’ouest du Liberia, vont bénéficier d’un programme d’assistance post-Ebola visant à répondre aux besoins humanitaires dans cette partie du pays, ont annoncé les officiels de l’ONG internationale Action Contre la Faim (ACF).D’après une déclaration publiée à Monrovia par ACF, le programme couvrira une période de 10 mois au cours de laquelle l’organisme humanitaire fournira des services de soutien psychosocial aux communautés de Bomi en vue du renforcement de leur résilience et des mécanismes d’adaptation face aux effets dévastateurs d’Ebola.