L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 17/02/2017 : Mali, Gambie, Niger, Sénégal, Côte d’Ivoire : prévision, croissance, santé, genre, excision, Kidal, accord d’Alger, BAD, Akinwumi Adesina.

Mali : installation des assemblées intérimaires dans le Nord

Les présidents des autorités intérimaires dans le nord du Mali prévues par l’accord de paix de 2015 ont été désignés et leur installation débutera samedi18 février 2017  à Kidal, rapporte l’AFP, citant le  ministère malien de l’Administration territoriale. Les signataires de l’accord de paix au Mali ont établi le 10 février un nouveau calendrier prévoyant la mise en place avant la fin du mois de deux dispositions importantes de cet accord, aux échéances constamment repoussées: les « patrouilles mixtes »et les autorités intérimaires dans les cinq régions administratives du Nord. 

Gambie : Macky Sall invité d’honneur de la fête d’indépendance

Le président Macky Sall est l’invité d’honneur de son homologue gambien, Adama Barrow dont le pays fête ce samedi 18 février le 52ème anniversaire de son accession à l’indépendance, rapporte l’Aps, qui précise que le président Sall, s’est rendu dans la soirée à Banjul. Neuf autres chef d’Etat de la région seront présents à cette fête.

Uemoa : le FMI prédit  6% de croissance dans le moyen terme

Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé que les huit pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) devraient enregistrer une croissance économique située autour de 6% à moyen terme, tout en mettant en garde contre un accroissement des vulnérabilités. «Les perspectives de croissance à moyen terme sont favorables avec une croissance du PIB autour de 6%, mais restent soumises à des risques baissiers importants (comme), les incertitudes mondiales, les dérapages dans les plans d’assainissement budgétaire, les ralentissements des réformes structurelles ainsi que la baisse prolongée des prix du cacao …» souligne le communiqué du FMI, publié le 16 février 2017 à Dakar (Sénégal).

Niger : 30 villages font une déclaration publique d’abandon de l’excision

Les populations de trente villages de la commune de Makalondi (sud-ouest de Niamey), ont décidé de mettre fin à la mutilation génitale féminine et à l’excision, néfastes à la santé et au bien-être de la femme et de l’enfant.selon des informations rapportées par Xinhua, elles ont fait leur déclaration publique, à la mi-février 2017.

Sénégal : les acteurs miniers vont présenter les problèmes du secteur en mars à Ouagadougou

Les acteurs miniers du Sénégal vont présenter en mars prochain un document répertoriant l’ensemble des préoccupations du secteur, à l’occasion d’un atelier régional à Ouagadougou, au Burkina Faso, annonce-t-on de source officielle sénégalaise. L’objectif de la rencontre prévue à Ouagadougou, a pour objectif  selon le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, l’implication de « l’ensemble des acteurs nationaux concernés par le secteur minier, pour enrichir leur projet de texte afin qu’ils prennent en compte les préoccupations actuelles et futures de toutes les parties prenantes ». Cité par l’Aps, le ministre s’exprimait à l’ouverture le 16 février d’un atelier portant sur le projet de code minier communautaire de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

Côte d’Ivoire : la BAD revendique des opérations records en 2016

La Banque africaine de développement (BAD) a réalisé en 2016, record de prêts et de décaissements, a souligné, son président, Akinwumi Ayodeji Adesina, ce vendredi 17 février 2017 à Abidjan.« En 2016, malgré une période de transition très chargée, la Banque a réalisé des niveaux record de prêts et de décaissements. Nos approbations ont atteint 10,7 milliards d’USD, soit le volume le plus élevé jamais réalisé par la Banque. Quant à nos décaissements, ils ont atteint 6,4 milliards d’USD, ce qui représente également le volume le plus élevé de l’histoire de la Banque » a précisé le président nigérian de la Bad, dans un communiqué  parvenu à Ouestafnews. Selon ce texte, à la fin de 2016, le volume du portefeuille actif de la Banque a augmenté de plus de 23 %, atteignant un nouveau record de 44 milliards de dollars.