L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 17/08/2015 – Mali, Burkina Faso, Nigeria, Sénégal : Nord Mali, combats, inondations, bilan, banque, usagers, Sahel, insécurité, contrebande, francophonie, économie, corruption, reddition.

Mali – Nord – combats

De violents combats ont opposé ce lundi 17 août 2015 dans le nord du Mali des membres d’un groupe armé progouvernemental et la rébellion à dominante touareg, tous signataires de l’accord de paix, rapporte l’Afp. Ces affrontements qui se sont déroulés vers Anéfis, à environ 120 km au sud de Kidal (extrême nord-est), “ont causé la mort de plusieurs personnes”, a affirmé à l’AFP une source de sécurité régionale. Cité par l’Afp, Fahad Ag Almahmoud, un responsable du Groupe d’auto-défense touareg Imghad et alliés (Gatia, pro-Bamako), ayant affronté la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, rébellion), a parlé « de 15 morts dont des chefs militaires » du camp adverse.

Burkina Faso – inondations – bilan

Les récentes inondations, suite aux pluies diluviennes, ont causé près de 20 000 sinistrés à Ouagadougou, selon un bilan du ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale (MASSN), relayé par Apanews. Les zones de la capitale burkinabè les plus touchées par les inondations se situent dans quatre arrondissements de la ville de Ouagadougou. Il s’agit des arrondissement n° 3, 4, 8 et 10 de Ouagadougou où le nombre total des sinistrés est évalué à plus de 20 000 personnes.

Algérie – Mali – contrebande – armes

L’armée algérienne a déjoué une tentative de contrebande d’armes, dont des obus antichars, près de la frontière avec le Mali, a annoncé samedi le 15 août 2015, le ministère de la Défense algérienne, citée par l’Afp. La veille les militaires algériens lors d’une opération de reconnaissance près de la bande frontalière algéro-malienne ont mis en échec « une tentative d’introduction » d’une importante quantité d’armes et de munitions dont quatre pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, quatre obus antichars, 225 kilogrammes d’explosifs et une importante quantité de munitions de différents calibres, rapporte le communiqué du ministère. L’Algérie compte plus de 6.000 km de frontière avec plusieurs pays, dont près de 1.400 km avec le Mali.

Nigeria – corruption – reddition

Le parti au pouvoir au Nigéria, Congrès progressiste (APC), a dénoncé, le 16 août 2015, le pillage ahurissant des fonds publics et appelé l’opinion à soutenir les efforts du Président Muhammadu Buhari pour les récupérer. Dans un communiqué publié par les médias, le parti vainqueur des dernières élections décrit comme glaçant et ahurissant le pillage massif des ressources nationales par des représentants de l’État, déclarant que seul le recouvrement complet des fonds sera une solution acceptable pour les patriotes nigérians.

Sénégal – banque – usagers

L’Association des clients et sociétaires des institutions financières (ACSIF) a invité, ce lundi 17 août 2015 à Dakar, les autorités sénégalaises, à mettre en place une série de lois et de conventions, pour que les usagers des banques puissent disposer d’un délai de rétraction et de grâce lorsque qu’ils contractent des prêts bancaires. Cité par l’Agence de presse sénégalaise (APS), lors d’une conférence de presse, le président de l’ACSIF, Famara Ibrahima Cissé, a demandé « à ce que des décisions et des lois soient prises au plus haut sommet de l’Etat pour la mise en place d’une convention de prêt ». « La loi sur les délais de rétraction doit être votée à l’Assemblée nationale. Si elle est votée, cela permettra au client d’avoir un temps de réflexion, un temps pour se rétracter, si les conditions imposées par la banque ne lui conviennent pas », a-t-il expliqué, soulignant qu’elle doit être fixée entre une et deux semaines comme dans les autres pays.

Afrique – francophonie – forum

Le deuxième Forum économique de la Francophonie se tiendra le 27 octobre 2015 à Paris. Il dressera les grandes lignes d’une Francophonie économique dynamique, à la suite de la 1ère édition de Dakar qui s’était tenue dans le prolongement du XVe Sommet de la Francophonie en novembre 2014. Le Forum est organisé par Richard Attias & Associates et Le Point, sous l’égide de l’Organisation internationale de la Francophonie et du Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international. Il sera ouvert par Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, et par les présidents François Hollande et Macky Sall.