L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 17/10/2014 – Mali, Côte d’Ivoire, Togo, Sahel, Afrique : Ebola, Onusida, recettes, douanes, Cei, composition, interdiction, télévision

Togo – Onusida – aide

L’Onusida va accorder une aide de 73 milliards Fcfa au Togo qui va permettre aux autorités sanitaires de poursuivent leur combat contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Les résultats obtenus récemment par le pays ont d’ailleurs été salués par Michel Sidibé, le directeur exécutif de l’organisme onusien. Le taux de prévalence est aujourd’hui de 2,5%. 120.000 personnes sont porteurs du sida dont la moitié bénéficient d’un traitement ARV (antirétroviraux). La stratégie de l’ONUSIDA vise à favoriser les progrès mondiaux dans la réalisation des objectifs fixés par les pays en faveur de l’accès universel à la prévention, aux traitements, aux soins et au soutien au VIH, à stopper et renverser la propagation du VIH, et à contribuer à l’accomplissement des Objectifs du Millénaire pour le développement à l’horizon 2015.

Mali – Côte d’Ivoire – Ebola

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé l’envoi d’experts en Côte d’Ivoire et au Mali pour évaluer l’état de préparation à l’éventuelle apparition de cas de fièvre Ebola dans ces deux pays jugés les plus exposés à la propagation de l’épidémie. L’OMS fait état de près de 4.500 morts dans les trois pays les plus touchés (Liberia, Sierra Leone et Guinée). Des cas isolés sont par ailleurs apparus aux Etats-Unis, en Allemagne et en Espagne. Selon l’organisation, 9.000 cas ont été recensés au total mais un nombre équivalent n’ont pas été signalés et, compte tenu de leur taux de mortalité évalué à 70%, le bilan a probablement déjà dépassé les 12.000 morts. L’OMS s’attend par ailleurs à voire apparaître 5.000 à 10.000 cas par semaine à partir de décembre. 

Uemoa – anniversaire

L’Union économique et monétaire ouest-africaine(Uemoa) célèbre, le 20 octobre 2014, au Burkina Faso, son vingtième anniversaire sous le thème : « L’Uemoa, 20 ans : les voies d’un développement solidaire».La cérémonie va réunir autour du Président du Faso, Blaise Compaoré, les autres Chefs d’Etat des pays membres de l’Uemoa, les présidents d’institutions et organes de l’Union, des responsables des organisations internationales et interafricaines ainsi que des membres du gouvernement burkinabè. Plusieurs activités intellectuelles, artistiques et culturelles se dérouleront en marge des festivités des 20 ans de l’Uemoa.

Togo – Budget – recettes

Les recettes douanières ont enregistré 31,6% de réduction. Une situation qui a conduit le Togo à revoir à la baisse les dépenses de l’Etat, idée de rechercher un nouvel équilibre budgétaire, indique un communiqué du gouvernement togolais, parvenu à Ouestafnews. Selon ce texte, qui ne fourni pas des indications précises sur la période, les recettes fiscales, ont pour leur part enregistré une légère hausse de 7,1 milliards de FCFA soit 0,4% de la prévision initiale. Avec la baisse des recettes douanières les dit e gouvernement contraint à procéder à un réaménagement d’un nouveau budget pour l’année 2014. Une fois révisé, il s’équilibrera en recettes et en dépenses à 720,9 milliards contre 830,4 milliards initialement.

Can – Maroc – annulation

La Fédération marocaine de football vient officiellement d’annoncer qu’elle renonce à l’organisation de la coupe d’Afrique des nations qui aura lieu entre le 17 janvier et le 8 février 2015. « Nous sommes dans l’obligation de renoncer à l’organisation de cette compétition avec effet immédiat pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Nous en assumerons les conséquences », a justifié le ministre des sports marocain dont les propos ont été relayés par le site tunisien Gnet.tn. Le Ghana ou l’Afrique du Sud pourrait finalement accueillir l’événement. Le royaume qui a accueillie la compétition pour la dernière fois en 1988, est obligé de renoncer à cause de la crainte d’une propagation du virus Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’ouest.

Côte d’Ivoire – CEI – composition

Le projet de loi portant élargissement du bureau de la Commission électorale indépendante (CEI) a été adopté, ce vendredi 17 octobre 2014, à l’unanimité des Députés membres de la Commission des affaires générales et institutionnelles de l’Assemblée nationale. Le gouvernement ivoirien a proposé début octobre 2014 que le bureau de la nouvelle Commission électorale indépendante (CEI) passe de 6 à 9 membres. La création d’un 4è poste de Vice-président ainsi que deux postes de secrétaires adjoints supplémentaires avaient été ainsi proposées dans ce projet de loi.

Sahel – sécurité alimentaire – BAD

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver divers prêts et subventions pour un total de 231 millions de dollars EU pour renforcer la résistance du Sahel à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (P2RS), en vue de mettre fin aux cycles fréquents de sécheresse et de famine qui frappent le Sahel, indique un communiqué de la Banque, relayé par APA. Le programme rassemble les pays membres du Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Tchad, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Côte d’Ivoire – TNT- interdiction

Le gouvernement ivoirien a interdit, le 16 octobre 2014, à l’issue du conseil des ministres, l’importation et la commercialisation des postes téléviseurs analogiques, non conformes aux normes de diffusions et de compressions, arrêtées dans le cadre de la migration vers la Télévision numérique terrestre (TNT). Pour cette échéance fixée au 17 juin 2015, « notre diffusion va passer de l’analogie au numérique ; ce qui offre un avantage d’avoir plus de chaines, une meilleure qualité de la réception et en principe un coût moindre pour les diffuseurs », a précisé à la presse, le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné.