L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 17/12/2015 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Togo, Sénégal, Afrique : sécurité, Sahel, IPS, Michel Kafando, intégration, CDVR, Simone Gbagbo, CPI, urbanisme, technologie, Ebola.

Afrique – sécurité – Sahel

Les présidents tchadien, malien et sénégalais ont exhorté les Etats occidentaux à “achever le travail” en Libye en intervenant contre le sanctuaire jihadiste installé dans le sud du pays, qui menace tout le Sahel. « La Libye est devenue le terreau du terrorisme et de tous les malfaiteurs .Le Mali, c’est la conséquence directe de la destruction et du désordre libyen, Boko Haram aussi », a lancé le chef de l’Etat tchadien, Idriss Deby, en
référence au groupe islamiste armé du nord du Nigeria qui déborde largement les frontières de ce pays. Ces Chefs d’Etats s’exprimaient le 16 décembre 2014, lors du sommet sur la sécurité en Afrique, organisé par l’Institut panafricain de stratégies (IPS).

Burkina Faso – Mauritanie – Kafando

Le président de la transition au Burkina Faso, Michel Kafando, effectue sa troisième sortie officielle à Nouakchott en Mauritanie, les 17 et 18 décembre 2014, annonce un communiqué du service de communication de la présidence. Selon le communiqué relayé par Apanews, le président Kafando va prendre part à un sommet sur la sécurité au Sahel. La rencontre de la capitale mauritanienne, précise-t-on, va permettre aux d’Etat de la sous-région de débattre sur « la montée en puissance du terrorisme, à travers des groupes terroristes comme Boko Haram et d’autres groupuscules extrémistes dans la zone sahélienne, qui constituent des menaces pour les pays de la région ».

Afrique – intégration – rapport

Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) insiste sur l’intégration régionale comme “un impératif pour la croissance inclusive” en Afrique dans son rapport 2014 sur le développement du continent rendu public mardi 16 décembre à Abidjan.La principale conclusion du rapport souligne que l’intégration régionale, « principale aspiration des pays africains depuis les indépendances dans les années 1960″, est “le pilier pertinent pour le développement de l’Afrique ».« Pour les pays africains, l’intégration régionale peut constituer un moyen important de stimuler une croissance soutenue et inclusive », indique le rapport.

Côte d’Ivoire – Simone Gbagbo – CPI

La Côte d’Ivoire a fait appel de la décision relative à l’exception d’irrecevabilité soulevée par elle concernant l’affaire Simone Gbagbo, en demandant à la Chambre d’appel de la CPI d’accorder « un effet suspensif » de la décision qui avait rejeté l’exception d’irrecevabilité de la Chambre préliminaire I, indique un communiqué de la CPI transmis ce mercredi 17 décembre 2014.

Côte d’Ivoire – crise – CDVR – victimes

Quelque 72 500 victimes des crises ivoiriennes sont à dédommager, a annoncé, ce mercredi, le Président de la Commission dialogue vérité et réconciliation (CDVR), Charles Konan Banny. Un fonds de 10 milliards FCFA sera réservé à l’indemnisation des victimes révélait en début de semaine le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, lors de la réception du rapport final de la CDVR.

Sénégal – urbanisme – technologie

Les travaux de construction de la ville numérique de Diamniadio au Sénégal vont démarrer en 2016 pour une durée de 5 ans, indique le gouvernement sénégalais. Le ministre des Postes et Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, a révélé que l’Etat du Sénégal et la Banque africaine de développement ont accepté de financer la réalisation de ce projet, respectivement à hauteur de 10 milliards FCFA et 50 milliards FCFA. Le projet de ville numérique sera aménagé sur un site de 25 hectares. Il sera doté d’infrastructures d’accès haut débit, d’immeubles intelligents, de centre de données de centre de formation, etc.

Togo – téléphonie

Un appel d’offres pour l’octroi d’une nouvelle licence de téléphonie mobile sera lancé d’ici peu au Togo et son adjudicataire sera autorisé à déployer la 3G et la 4G annonce le gouvernement togolais. Pour les autorités l’arrivée d’un nouvel opérateur aura pour effet de doper la concurrence et obliger les compagnies à améliorer la qualité de leurs service et à réduire leur coûts.  
 
Afrique – Ebola – UA

Quelque 187 professionnels de santé de nationalité éthiopienne ont quitté Addis-Abeba pour rejoindre le personnel médical de l’Union africaine actuellement déployé en Afrique occidentale aux prises avec le virus Ebola. Le contingent éthiopien comprend des épidémiologistes de terrain, des infirmières, des médecins, des agents de santé publique, des pharmaciens et des professionnels de la communication, a annoncé l’UA.