L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 18/11/2015 – Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali : Bouaké, armée, UPU, santé, diabète, Michel Kafando, démographie, fleuve Niger, naufrage

Côte d’Ivoire – Bouaké – armée – grogne
 
Des militaires non armés ont investi ce  mardi 18 novembre 2014 après-midi l’antenne régionale de la télévision publique de Bouaké, deuxième ville de Côte d’Ivoire, et occupaient le site après en avoir chassé les employés, a indiqué un journaliste de cette télévision à l’AFP.« Ils sont venus prendre la station régionale de la RTI (Radio télévision ivoirienne) de Bouaké. Comme ils n’étaient pas d’accord avec ce qu’a dit leur ministre de tutelle, ils voulaient lui répondre », a expliqué ce journaliste, sous couvert d’anonymat.Des centaines de soldats, réclamant de l’avancement et de meilleures soldes, ont manifesté dans tout le pays mardi. La vague de protestation est partie de Bouaké.

Côte d’Ivoire – UPU

L’Union postale universelle (UPU) a indiqué que la Côte d’Ivoire présidera la Conférence stratégique de l’Union postale universelle (UPU) qui se tiendra en Suisse les 13 et 14 avril 2015. « En septembre, l’UPU et la Côte d’Ivoire avaient annoncé l’annulation de la Conférence stratégique à Abidjan les 14 et 15 octobre 2014 en raison de la situation sanitaire qui prévaut dans la région, notamment l’épidémie d’Ebola qui persiste dans les pays voisins, et le faible taux de participation qui s’annonçait », a déclaré l’UPU dans un communiqué de presse.

Burkina Faso – Kafando – serment
 
Michel Kafando a prêté serment ce mardi 18 novembre 2014 à Ouagadougou comme président de la transition du Burkina Faso, une période d’un an qui devrait s’achever avec la tenue d’élections en novembre 2015. M. Kafando, prendra officiellement ses fonctions lors d’une cérémonie de passation avec le Lieutenant-Colonel Isaac Yacouba Zida, le 22 novembre 2014.
 
Afrique – démographie

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a estimé, dans son rapport annuel publié ce mardi 18 novembre 2014, que le recul des naissances pourrait contribuer au cours des prochaines décennies à un «miracle économique» en Afrique subsaharienne. Le rapport du fonds onusien estime que l’Afrique subsaharienne réalisera un dividende démographique de 500 milliards de dollars par an sur une période de 30 ans si les gouvernements investissent dans la santé et l’éducation, améliorent leur gouvernance et en mettent en place les infrastructures nécessaires.«Si les pays d’Afrique subsaharienne font les bons investissements et adoptent des politiques pour améliorer les opportunités offertes aux jeunes gens, leur dividendes démographiques combinés pourraient être énormes, au moins 500 milliards de dollars US par an (400 milliards d’euros), soit un tiers du PIB actuel de la région, pendant trente ans», prédit-il.
 
Niger – disparition – naufrage
 
Au moins deux personnes ont été tuées et 11 écoliers ont disparu lundi dans l’attaque d’une pirogue par un hippopotame sur le fleuve Niger, près de Niamey, ont indiqué les autorités locales.« Nous avons repêché deux corps de villageois sans vie et dénombré cinq rescapés, et au moins onze élèves sont portés disparus », a indiqué un responsable de Liboré, le village riverain du fleuve Niger près du site de l’accident. Deux des cinq rescapés sont des écoliers, selon ce responsable. L’accident a été provoqué par un hippopotame qui a renversé la pirogue où se trouvaient « au moins 18 personnes, en majorité des élèves », a-t-il expliqué, cité par l’AFP.
 
Sénégal – santé – diabète
 
Chaque année, 2000 nouveaux cas de diabétiques sont enregistrés au Sénégal, en plus de 40.000 dossiers de diabétiques suivis régulièrement dans ledit centre a indiqué, le professeur Saidou Nourou Diop , directeur du centre de diabétologie de l’hôpital Aristide Le Dantec à Dakar. Le professeur Diop, s’exprimait à l’occasion de la journée mondiale du Diabète, célébrée à Dakar, le 14 novembre 2014.
 
 
Mali – Guinée – Ebola – frontières
 
Selon les douanes maliennes à la frontière Guinée-Mali, entre 2. 000 et 2.500 personnes peuvent y être reçus chaque jour. Dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola, le président Malien Ibrahim Boubacar Keita a appelé à un « contrôle rigoureux » des entrées et sorties. « Nous ne fermerons jamais la frontière avec la Guinée. Mais, nous allons contrôler” et en faisant cela, “nous allons nous aider et aider les Guinéens », a-t-il précisé lors d’une visite à Kourémalé (Sud –ouest), ville frontalière de la Guinée.