L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 19/05/2016 – Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Niger : arrestation, libération, biodiversité, Mont Péko, Télécoms, régulation, recrutement, politique, Copa-2016, fonction publique.

Sénégal – Gambie – arrestation

Les deux agents du ministère sénégalais de l’environnement, leur stagiaire de nationalité camerounaise ainsi que leur guide, arrêtés en fin de semaine dernière par les autorités gambiennes ont été libérés ce mardi 19 avril 2016, selon une annonce faite par le directeur des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba. Dans le cadre d’une mission, ces personnes avaient par inadvertance traversé la frontière gambienne alors que se déroulait à Banjul une manifestation politique durement réprimée par les forces de l’ordre qui a couté la vie à trois manifestants dont Solo Sendang, du Parti démocratique uni (UDP, opposition)

Côte d’Ivoire – biodiversité – Mont Péko

La Côte d’Ivoire a lancé une opération de protection du Parc national du Mont Peko (34 milles hectares), situé à l’ouest qui abrite les derniers éléphants nains, une espèce fortement menacée par la déforestation, du fait notamment de la cacaoculture, indique une source officielle ivoirienne, ce mardi 19 avril 2016. Le parc qui s’étend sur 34.000 hectares est « occupé à 70% par des planteurs burkinabè qui y cultivent le cacao après avoir détruit la faune et la flore », accuse le directeur général de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), qui gère la faune et la flore protégées du pays depuis 2003, le colonel Adama Tondossama.

Sénégal – Télécoms

Le gouvernement sénégalais se dirige vers la réactualisation du cadre juridique des télécoms, annonce un cadre dudit ministère cité par l’Aps. « Avec toutes les innovations dans le secteur, nous avons entrepris de procéder à l’actualisation global du cadre juridique, cet exercice va démarrer avant la fin du semestre 2016 » a déclaré, Malick Ndiaye, directeur de cabinet du ministre des Télécommunications et des Postes.

Burkina Faso – fonction publique

Plus de 24.000 postes sont à pourvoir dans la fonction publique burkinabé cette année, y compris près de 20.000 emplois directs, selon le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale. D’après les détails fournis aux journalistes par Clément Sawadogo, le ministre de la Fonction publique, 4.588 postes sont prévus pour les concours professionnels, 11.537 pour les concours directs et 7.917 pour les concours sur mesures nouvelles.

Niger – Copa-2016 – politique

Les partis politiques de l’opposition, réunis au sein de la Coalition pour l’alternance (COPA-2016) ont, dans une déclaration rendue publique , décidé de mettre fin à la suspension de la participation de ses représentants à l’Assemblée nationale, à la CENI et à ses démembrements. En outre, à l’issue de cette déclaration, elle a affirmé sa ferme volonté de participer aux élections locales. C’est le 8 mars dernier, à la veille du second tour de la présidentielle du 20 mars que la COPA a décidé de suspendre sa participation au processus électoral en cours, au motif que la Cour constitutionnelle, qu’elle accuse d’être à la solde du pouvoir, n’a pas respecté les délais en matière de proclamation des résultats.