L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 19/08/2014 – Afrique, Sénégal, Mali, Gambie: Ebola, agriculture, OGM, Nord Mali, accident, environnement, biodiversité

Afrique – Ebola

Une session d’échange et de travail sur le virus Ebola, organisée conjointement par l’UA et par des agences internationales lundi à Addis Abeba, a souligné la nécessité d’une approche multisectorielle au niveau de l’Union africaine dont le siège est situé dans cette même ville.Cette réunion avait pour objectif de collecter des mises à jour sur la situation et les opérations en cours auprès des experts de santé, d’étudier énergiquement les succès et les difficultés enregistrés depuis l’apparition de l’épidémie, et de mettre en commun les instruments et mécanismes pour renforcer la préparation et à la réponse face aux catastrophes sanitaires en Afrique.

Gambie – environnement -biodiversité

L’utilisation sans précédent et l’abus et la surexploitation des ressources naturelles renouvelables signifient que seulement 6,4% de la surface des terres en Gambie est actuellement protégée, selon le ministre de l’environnement, des changements climatiques, des Ressources en eau, des Parcs et de la Faune du pays, Pa Ousman Jarju. Cité par la Pana, M. jarju a déclaré que l’objectif national de protection de la surface des terres du pays en l’an 2020 sera de 10%.

Sénégal – agriculture – OGM

Le Sénégal va se mettre aux organismes génétiquement modifiés (OGM), en raison des avantages qu’ils procurent quand il s’agit d’améliorer la productivité et la compétitivité de l’agriculture, a indiqué ce mardi 19 août 2014, Souleymane Diallo, directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement durable.« Dans le cadre des initiatives d’amélioration de la productivité agricole, un intérêt croissant est noté, avec l’utilisation de plus en plus importance des biotechnologies », a souligné M. Diallo, cité par l’Aps,  lors d’un atelier dédié à la communication dans les domaines des biotechnologies et de la biosécurité.

Mali – accident – nord mali

Deux militaires maliens ont été tués et deux autres blessés dans l’effondrement d’un mur causé par les violentes intempéries affectant la localité de Tessalit, à l’Extrême Nord-est du Mali, non loin de la frontière avec l’Algérie, a-t-on appris mardi de sources concordantes. Le drame est survenu lundi 18 aout 2014 à la base conjointement occupée par les Forces armées maliennes, les Casques bleus de l’ONU et des éléments de l’opération française Barkhane, a indiqué la Mission onusienne de stabilisation (MINUSMA), confirmant une source militaire malienne. La MINUSMA a dit avoir exprimé ses condoléances au gouvernement, aux Forces armées maliennes ainsi qu’aux familles endeuillées et souhaité prompt rétablissement aux blessés.