L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 19/08/2016 – Nigeria, Niger, Sénégal, Burkina Faso, Bénin : enquête, Panama Papers, commerce, APE, Cedeao, sécurité, Interpol, législation douanière, enseignement supérieur.

Nigeria : Buhari ordonne une enquête sur les Panama Papers

D’ éminentes personnalités nigérianes dont des hommes politiques et hommes d’affaires impliqués dans les Panama Papers, feront l’objet d’une enquête commanditée par le gouvernement fédéral, a-t-on appris de source médiatique. Cité par le journal en ligne Premium Times (membre du consortium de journalistes qui a mené, la vaste investigation des Panama Papers), le président du Code of Conduct Bureau (CCB), Sam Saba a souligné que le chef de l’Etat Muhammadu Buahari a transmis à ses services, une liste de personnes. Le Nigeria demeure le pays africain le plus impliqué dans ce scandale avec près d’une vingtaine de personnalités et une centaine d’entreprises.

Sénégal : la Cedeao s’inquiète des Ape intérimaires

La signature des Accords de partenariat économique (APE) intérimaires avec l’Union européenne par certains pays membres va saper la consolidation du marché commun régional, a déploré affirmé le 18 aout 2016 à Dakar, le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Marcel Alain de Souza. « La mise en œuvre des accords intérimaires sur le marché communautaire des produits européens à des droits douaniers préférentiels, différent de ceux du Tarif extérieur commun (TEC) de la Cedeao… va saper tous les efforts en commun pour consolider le marché régional », a-t-il souligné, s’exprimant à l’ouverture du Conseil des ministres des Finances de la Cedeao, consacré à l’évaluation du TEC. Notons que dans la zone Cedeao, 13 pays sur 15 ont ratifié l’accord régional sur les Ape, tandis que la Côte d’ivoire et le Ghana eux, ont été autorisés par leur Parlement respectif à ratifier des APE intermédiaires avec l’Union européenne.

Burkina Faso : Interpol veut centraliser l’information criminelle en Afrique de l’ouest

Le Représentant spécial d’Interpol auprès de l’Union européenne, Pierre Reuland, a présenté, ce mois d’aout , au Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, un nouveau programme de centralisation, d’information criminelle et policière au Burkina Faso et dans la région ouest-africaine. Selon une note d’information de la Primature rendue publique le 17 août 2016, la délégation de l’Organisation internationale de Police criminelle (OIPC-Interpol) conduite par Pierre Reuland, a fait savoir que c’est un projet de centralisation et de mise à disposition de l’information criminelle et policière au Burkina Faso et dans la région ouest-africaine.

Niger : un nouveau code des Douanes en vue

Le Niger va se doter d’un nouveau code des Douanes, selon le communiqué de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres qui s’est réuni, le 17 août 2016. Lors de cette rencontre le gouvernement a examiné et adopté le projet de loi portant Code des Douanes de la République du Niger. Celui actuellement en vigueur dans le pays, remonte à  mai 1961. A travers ce nouvel instrument, le Niger entend « répondre aux différentes aspirations des acteurs de la chaine logistique internationale et pour s’adapter aux exigences des Codes Communautaires de la sous-région, en l’occurrence ceux de la  Cedeaoet de l’Uemoa’’ précise le communiqué.

Bénin : fermeture de 49 établissement d’enseignement privés

Le gouvernement béninois a ordonné la fermeture de 49 établissements privés d’enseignement supérieur en situation irrégulière, dont 14 spécialisés dans les formations en santé, selon un communiqué du ministre béninois de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique publié le 18 aout 2016..Parmi ces 49 établissements privés d’enseignement supérieur en situation irrégulière, 26 sont autorisés mais ne sont pas fonctionnels, neuf ont été ouverts sans autorisation et quatorze spécialisés dans les formations en santé. « Aucun desdits établissements n’est autorisé à recevoir des inscriptions d’étudiants au titre de la rentrée académique 2016-2017, et ceci jusqu’à nouvel ordre », précise le communiqué.