L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 19/09/2014 – Mali, Nigeria, Guinée, Sierra Leone, Sénégal : Ebola, confinement, violence, Womé, corruption, saisie, Fao, malnutrition, Nord Mali, Minusma, armées, Tchad.

Mali – Minusma – Tchad – Minusma – mécontentement

Le gouvernement tchadien a dénoncé ce vendredi 19 septembre 2014 dans un communiqué le traitement « discriminatoire » réservé à ses troupes au Mali, accusant la mission de l’ONU de les utiliser comme « bouclier », après la mort récente de cinq de ses soldats dans le nord du pays.« Le gouvernement tchadien constate avec regret que son contingent continue à garder ses positions au nord Mali et ne bénéficie d’aucune relève. Pire, notre contingent éprouve des difficultés énormes pour assurer sa logistique, sa mobilité et son alimentation », affirme le communiqué gouvernemental relayé par l’Afp. « Face à cette situation de précarité et de discrimination (…) le gouvernement interpelle les responsables de la Minusma (Mission de l’ONU au Mali) et les invite à un traitement juste et équitable de tous les contingents mobilisés dans cette opération », poursuit le texte qui donne, « un délai d’une semaine est accordé à la Minusma pour opérer les relèves nécessaires et mettre à la disposition du contingent tchadien tous les moyens destinés à l’accomplissement de sa mission ».

Sierra Leone – Ebola – confinement

Pour faire face à la flambée du virus Ebola, les autorités Sierra Leonaises ont ordonné, depuis le 18 septembre 2014, aux populations de rester chez eux. le confinement va duré trois jours. « La période est exceptionnelle et les périodes exceptionnelles exigent des mesures exceptionnelles », a déclaré le président du pays, Ernest Koroma, au cours d’un discours à la nation. Une mesure  inédite destinés à déloger les malades non déclarés dans ce pays de six millions d’habitants du pays.

Guinée – violence – Ebola – sensibilisation

Huit personnes appartenant à une mission d’information et de prévention contre le virus Ebola ont été tuées dans le village de Womé, dans le sud de la Guinée, a annoncé le gouvernement, vendredi 19 septembre 2014, selon un nouveau bilan officiel. Elles avaient disparu, mardi, après des heurts survenus lors d’une campagne de sensibilisation au virus qui avait fait 21 blessés. Un précédent bilan communiqué jeudi soir avait fait état de sept morts sur neuf disparus.

Nigeria – Afrique du Sud – saisie – corruption

Les autorités sud-africaines ont annoncé avoir saisi, la somme de 9,3 millions de dollars, en cash illégalement transporté à Johannesburg à bord d’un avion privé en provenance du Nigeria. Après avoir fait des investigations, un tribunal sud-africain a ordonné la saisie de cette somme qui selon les médias nigérians proviendrait du budget de l’armée. Selon Prétoria, qui dénonce une violation de ces lois et règlements en vigueur, la raison invoquée par la partie nigériane comme quoi, cette somme non déclarée à la Douanes servirait à l’achat d’armes est fausse.

Nigeria – croissance – prévision

La croissance au Nigeria va atteindre un taux de 6,5% en 2014, selon une estimation fournie ce vendredi 19 septembre 2014 par le ministre des Finances, Ngozi Okonjo-Iweala. Selon elle il faut aussi prendre en compte, les effets du soulèvement du groupe armé Boko Haram. Par contre ajoute-t-elle, l’épidémie n’a pas une grande conséquence sur l’économie.

Sénégal – malnutrition – Fao

Le Sénégal perd 0,5 milliard FCFA (environ un million de dollars) par an à cause de la malnutrition, a affirmé ce vendredi 19 septembre 2014 à Dakar M. Komlan Kwadjode, expert en nutrition à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), cité par l’agence de presse africaine (Apa).« Les pertes directes de productivité liées au mauvais état physique dû à la malnutrition peuvent se traduire par une réduction du revenu de l’individu pouvant aller jusqu’à 10% », a-t-il fait savoir lors de la 5ème édition de la « Fenêtre sur l’agriculture », une rencontre d’échanges et de partages sur l’agriculture organisée par la FAO et l’Initiative prospective agricole et rural (IPAR), un Think thank basé à Dakar. « Le taux de prévalence de la malnutrition chronique du Sénégal est de 16,5% », a révélé Mme Aminata Diop Ndoye, responsable des opérations à la Cellule de lutte contre la malnutrition (CLM) du Sénégal. Selon elle, plus de 400.000 enfants sont touchés.

Côte d’Ivoire – développement – PND

Le président de la République, Alassane Ouattara, a annoncé l’élaboration d’un nouveau Plan national de développement (PND) pour la période 2016-2020, afin de maintenir le cap vers l’émergence.« Sur la base de l’exécution du PND (2012-2015), des leçons ont été tirées. Elles serviront à l’élaboration d’un nouveau PND (2016-2020), pour maintenir le cap vers l’émergence », a déclaré le Président Alassane Ouattara, cité par Apa, à l’inauguration vendredi du nouveau siège de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).