L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 19/12/2017 : Gambie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali : intervention militaire, Adama Barrow, Défense, insécurité.

Gambie : début de l’intervention militaire en Gambie

Les troupes de la Cedeao déployées aux frontières avec la Gambie en vue d’une opération ouest-africaine pour contraindre Yahya Jammeh à céder le pouvoir au nouveau président Adama Barrow sont entrées sur le sol gambien dans l’après-midi, a annoncé le porte-parole de l’armée. « Ils sont entrés cet après-midi », a déclaré,  le porte-parole de l’armée sénégalaise, le colonel Abdoul Ndiaye, cité par l’AFP.

Sénégal-Gambie : Adama Barrow, investi président appelle ses compatriotes à l’union

Le président élu de Gambie Adama Barrow (51 ans) a prêté serment ce jeudi 19 janvier 2017 dans les locaux de l’ambassade de son pays à Dakar. La cérémonie s’est déroulée à 16 heures devant des officiels sénégalais et un parterre de diplomates. Dans son discours d’un dizaine de minutes M. Barrow a particulièrement appelé ses compatriotes à l’Union. Par ailleurs il a aussi fait savoir qu’il formerait son gouvernement une fois de retour en Gambie.

Côte d’Ivoire : les fonctionnaires réclament 270 milliards au gouvernement

Les négociations entre le gouvernement et les syndicats de fonctionnaires, entamées ce jeudi 19 janvier 2017 a vu les grévistes réclamer, entre autres, 270 milliards FCFA dont 21 milliards d’arriérés de reclassement salarial, rapporte la presse locale. Les fonctionnaires qui ont entamé leur mouvement d’humeur le 09 janvier 2017, réclament aussi le retrait d’une ordonnance défavorables aux retraités.

Mali : 118 attaques essuyées par l’armée malienne en 2016

Les groupes armés ont mené 118 attaques contre l’armée malienne, la force de paix de l’Onu (Minusma) et la force française Barkhane au Mali en 2016, a indiqué ce  jeudi 19 janvier 2017 l’armée française. « Ces actions ont causé la mort en 2016 de 15 soldats des forces armées maliennes, 24 de la Minusma et quatre de Barkhane », a précisé le porte-parole de l’état-major des armées, le colonel Patrik Steiger, lors d’un point de presse hebdomadaire.