L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 20/04/2015 – Guinée, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Niger : élections, manifestations, sécurité alimentaire, Onuci, Nord du Mali, Gao, arrestation

Guinée – élections – manifestations

L’opposition guinéenne a renoué ce lundi 20 avril 2015 avec sa série de manifestations publiques contre le calendrier électoral. Selon des sources médiatiques, des heurts ont eu lieu entre manifestants et forces de l’ordre déployées en masse dans les artères de la capitale, Conakry. Pour l’opposant Cellou Dalein Diallo, qui a reçu pourtant la veille une délégation gouvernementale, il est « hors de question de suspendre les manifestations » sans annulation du calendrier qui prévoit les élections locales en 2016, après la présidentielle fixée à octobre 2015.

Côte d’Ivoire – Liberia – Onuci

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci) entreprend, ce lundi 20 avril 2015, un exercice de déploiement, au Liberia, d’une équipe préparatoire de la Force de réaction rapide (FRR), indique un communiqué de la mission onusienne transmis à APA. « L’équipe préparatoire devrait arriver au Libéria sous 48 heures », précise le texte. Cet exercice s’effectue conformément au concept d’opération de la FRR et dans le cadre de la coopération entre l’Onuci et la Mission des Nations Unies au Liberia (Minul).

Mali – Gao – sécurité

Les forces armées maliennes ont arrêté 29 individus détenant des armes et matériels de guerre à Gao, dans le nord du Mali, annonce un communiqué du gouvernement malien, le 19 avril 2015. L’arrestation a eu lieu après qu’un convoi de la mission de l’ONU au Mali (Minusma) fût attaqué par des hommes armés vendredi à l’intersection de Intillit sur l’axe Gossi-Gao (nord du Mali), tuant deux chauffeurs.

Burkina Faso – mines – code

Le nouveau code minier burkinabé sera adopté en fin mai 2015, à l’issue des travaux et auditions du Conseil national de la transition (CNT), rapporte APA, citant le ministère burkinabé des mines. Le CNT qui fait office de parlement depuis la chute de Blaise Compaoré, en fin octobre 2014, reçoit depuis mars dernier, les autorités en charge du secteur minier ainsi que les différents acteurs, afin d’écouter leurs attentes quant à l’adoption du nouveau code. Le code minier burkinabé qui était attendu depuis 2012, devrait remplacer l’ancien qui date de 2003.

Niger – insécurité alimentaire

Plus de 2,5 millions de personnes se trouvent en insécurité alimentaire au Niger en raison d’un déficit céréalier lié aux conditions climatiques, une situation aggravée par la présence de quelque 200.000 réfugiés ayant fui les attaques de Boko Haram, a annoncé, le ministre nigérien de l’Agriculture. « Une enquête menée dès décembre 2014 a indiqué que 15,7% de la population, soit 2.588.128 personnes, sont dans une situation d’insécurité alimentaire, dont 410.297 en insécurité sévère », a déclaré le ministre Maïdagi Allambeye devant les députés.