L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 20/08/2015 – Côte d’Ivoire, Mali, Bénin, Sénégal : élections, Affi N’guessan, Patrice Talon, Minusma, CMA, Karim Wade

Côte d’Ivoire – Affi N’guessan – candidature

Le Président statutaire du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Pascal Affi N’guessan a déposé, jeudi, à Abidjan en fin de matinée à la Commission électorale indépendante (CEI) son dossier de candidature pour l’élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre 2015, invitant ses compatriotes à ne pas «bouder». Après avoir rempli les formalités du dépôt de son dossier de candidature, M. Affi a indiqué à la presse qu’il est candidat à cette élection « pour mettre fin aux souffrances » du peuple. C’est pourquoi, le Président du FPI investi le 8 août dernier par son parti, a estimé qu’ « aucun ivoirien ne doit bouder cette élection ».

Bénin – Patrice Talon – retour

L’homme d’affaire béninois Patrice Talon, exilé politique en France depuis plus de trois ans, a annoncé lundi dans une interview accordée à la télévision privée béninoise “Golfe TV” depuis Paris, son imminent retour au bercail en vue de participer aux efforts de reconstruction nationale. Accusé d’être le principal instigateur dans les dossiers « tentative d’empoisonnement du président Boni Yayi » en octobre 2012 et de celui du “tentative du coup d’Etat” en février 2013, M. Talon a quitté le Bénin pour trouver asile à Paris.

Mali – Onu

Un comité de crise, formé de responsables de l’ONU au Mali et d’officiels maliens, a été créé pour ramener la paix dans le nord du Mali, théâtre de combats meurtriers le 17 août 2015, rapporte, l’Afp ce jeudi 20 août 2015 auprès de sources officielle malienne et onusienne. « Pour ramener la paix et le calme dans le nord du Mali, il y a eu la veille  la création d’un comité de crise politique et militaire, composé de responsables de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) et d’officiels maliens », a déclaré une source de sécurité au sein de Minusma.

Sénégal – Karim Wade

La Cour suprême du Sénégal a confirmé ce jeudi 20 août 2015 la condamnation en mars de l’ancien ministre sénégalais Karim Wade à six ans de prison pour enrichissement illicite, après avoir “rejeté les pourvois” en cassation introduits par ses avocats. Karim Wade, fils de l’ancien président sénégalais (2000-2012), Abdoulaye Wade, a été condamné en mars à six ans de prison et à plus de 210 millions d’euros d’amende par la CREI.