L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 21/05/2014 – Mali, Togo, Nigeria, Côte d’Ivoire, MNLA, enfance, insécurité, santé

Niger – Mali – armée – coopération

Les forces armées du Niger vont apporter leur appui à l’armée malienne pour la reconquête de Kidal, annonce, ce mercredi 21 mai 2014, le site malien, Malijet.com, citant des sources sécuritaires.

Mali – MNLA – Kidal
 
Les rebelles touareg du MNLA ont affirmé ce mercredi 21 mai 2014 avoir pris le contrôle de Kidal, dans le nord-est du Mali après de nouveaux combats dans la ville qui ont fait plusieurs tués dans les rangs de l’armée malienne. Depuis la fin de l’occupation du Nord par différentes groupes armés, la ville de Kidal, souvent considérée comme le fief du MNLA, n’est pas encore retournée sous administration complète de l’Etat malien.

Togo – santé – fonds mondial
 
Le Togo devrait bénéficier d’un financement sur 3 ans de 130 millions de dollars, de la part du Fonds mondial soit une augmentation de 66% par rapport aux précédentes dotations, dans la cadre de la lutte contre la pandémie du Sida, a indiqué, Lelio Marmora, responsable du Fonds pour l’Afrique et le Moyen Orient, cité par le site officiel du gouvernement togolais.
 
Côte d’Ivoire – traite des enfants
 
En vue de lutter efficacement contre la traite des enfants dont elle est accusée depuis quelques années, la Côte d’Ivoire a décidé, ce mercredi 21 mai, de durcir les conditions d’entrée et de sortie des enfants sur le territoire ivoirien. « Aux termes du texte réglementaire adopté, tout parent ou tuteur qui entre ou sort du territoire national accompagné d’un enfant est tenu de présenter certains documents, notamment sa pièce d’identité et un document qui atteste de l’autorité qu’il a sur l’enfant enfant » indique un communiqué du gouvernement.

Nigeria – attaques – victimes
 
Près de 150 personnes ont péri en deux jours au Nigeria, dans des attaques de villages dans le Nord-Est et un attentat à Jos (centre), selon un bilan relayé par l’AFP. Ces attaques viennent davantage fragiliser le gouvernement dans sa lutte contre les insurgés de Boko Haram qui polarise l’attention de la communauté internationale, pour avoir enlevé plus de 200 jeunes filles, début mars 2014 à Chibok dans le Nord-est du Nigeria.