L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 22/07/2015 – Nigeria, Gambie, Mali, Guinée Liberia : genre, homosexualité, rejet, droits humains, Yahya Jammeh, baccalauréat 2015, Ebola, impact, PIB

Nigeria – Buhari – société – genre – homosexualité

Le président du Nigeria, Muhammadu buhari en visite actuellement aux Etats-Unis a rejeté toute idée de dépénalisation et de légalisation du mariage homosexuel dans son pays. « la sodomie est contraire à nos lois et à notre culture » a souligné M.Buhari devant des parlementaires américains.

Gambie – droits humains

La situation des droits humains en Gambie s’est nettement détériorée durant la 21e année au pouvoir du président Yahya Jammeh, a déclaré Amnesty International à l’occasion de l’anniversaire du coup d’État de juillet 1994. « Le climat de peur dans lequel vivent les Gambiens depuis plus de 20 ans s’est aggravé au cours des 12 derniers mois : des journalistes, des lesbiennes ou gays présumés et des personnes considérées comme des opposants au régime, ainsi que leurs familles, sont de plus en plus pris pour cibles par les autorités, a déclaré Sabrina Mahtani, chercheuse sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

Mali – Bac – taux

Au Mali, le taux de réussite cette année est de 17,99% d’après des résultats officiels publiés le 21 juillet 2015, une légère embellie par rapport à 2014 où ce pays affichait un taux de 16,24. Alors que l’examen bat son plein au Sénégal, la Côte d’Ivoire affiche cette année un taux de réussite de  40% après une année 2014 marqué par un taux de 36,23%.

Sierra Leone – Guinée – Liberia – Ebola

En 18 mois, le virus Ebola a tué près de 11 000 personnes sur 25 699 cas, principalement en Guinée Conakry, au Libéria et en Sierra Léone, qui ont également vu leurs PIB chuter de 6,2 milliards de dollars, indique un officiel de l’Union africaine (UA) . « Au mois de juillet (2015), le virus Ebola a infecté 25699 personnes et occasionné 11000 décès »a déclaré le 21 juillet 2015, le vice-président de la Commission de l’Union africaine, Eratus Mwencha cité par le quotidien burkinabè “Sidwaya”.