L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 23 /10/2015 – Sénégal, Guinée, Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire : attaque, Radisson, enquete, sécurité, prévention, Sahel, énergie, coopération, OMVG, finance islamique.

Sénégal – Guinée – infrastructure – énergie

La Banque européenne d’investissement (BEI) va octroyer un prêt global de 85 millions d’euros, soit 55,7 milliards FCFA en faveur du Sénégal et de la Guinée pour financer le projet Energie de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG). Selon l’Agence de presse sénégalaise (Aps), le contrat de financement a été signé ce lundi 23 novembre 2015, à Dakar. Le projet Energie de l’OMVG, dernière liaison manquante pour interconnecter cette région, est l’une des priorités du Système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain (EEEOA-WAPP).

Mali – attentat – enquête

Les auteurs de l’attaque vendredi 20 novembre 2015 d’un grand hôtel de Bamako ayant fait officiellement 19 morts “ont bénéficié de « complicités » pour se rendre à l’établissement et exécuter leur opération, a affirmé le procureur anti-terroriste chargé de l’enquête, Boubacar Sidiki Samaké. Ce dernier a aussi fait savoir que  « L’enquête avance » et qu’elle permettra de « débusquer rapidement les auteurs ».

Burkina Faso – sécurité – prévention

Les contrôles d’identité seront désormais organisés « de jour comme de nuit » par les forces de sécurité, a annoncé ce lundi 23 novembre 2015 , indique un communiqué du ministre délégué chargé de la sécurité au Burkina Faso. pays, confronté comme ses voisins du sahel à la menace des terroristes. Cette décision intervient moins d’une semaine après l’attaque terroriste à Bamako. Alain Jean-Claude Zagré rappelle dans son communiqué que le couvre-feu instauré depuis le coup d’état manqué de septembre 2015 est « toujours en vigueur sur toute l’étendue du territoire national et invite au respect strict des horaires qui sont ici rappelés ».

Côte d’Ivoire – emprunt – sukuk

La Côte d’Ivoire a lancé ce lundi 23 novembre 2015 son premier emprunt obligataire sur les marchés financiers arabo-musulmans, en vue de mobiliser 150 milliards de FCFA , première phase d’une opération censée recueillir à terme le double, apprend-on de source officielle. Dénommée “Sukuk”, cette opération mettra sur le marché des titres au prix unitaire de 10.000 FCFA  soumis à un taux d’intérêt annuel de 5,75% sur la période 2016-2020.L’accord, signé en avril dernier entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Société Islamique pour le Développement du secteur privé (SID), prévoyait un programme quinquennal d’un montant total de 300 milliards de FCFA.