L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 24/08/2015 – Mali, Mauritanie, Côte d’Ivoire, Burkina Faso : accord d’Alger, médiation, élections, candidature, Mamadou Kouliblay, cybercriminalité, information, code.

Mali – accord d’Alger – médiation

La médiation internationale pour la paix dans le nord du Mali appelle les groupes armés, qui se sont récemment affrontés dans cette région, à revenir à leurs positions avant ces combats et à libérer leurs prisonniers, dans un communiqué. La médiation, conduite par l’Algérie, « demande instamment aux parties concernées à retourner aux positions qu’elles occupaient à la date du 20 juin 2015 », date de la signature, par la rébellion à dominante touareg, de l’accord pour le retour de la paix dans le nord du Mali, conclu à Alger, selon ce communiqué relayé ce lundi 24 août 2015 par l’Afp.

Côte d’Ivoire – élections -Mamadou Koulibaly

L’ancien Président de l’Assemblée nationale ivoirienne Mamadou Koulibaly a déposé, ce lundi 24 août 2015 à la Commission électorale indépendante (CEI) son dossier de candidature pour l’élection présidentielle du 25 octobre 2015, remettant en cause les “bases” de l’institution chargée de l’organisation de ce scrutin, rapporte Apanews. Mamadou Koulibaly est le 15è citoyen à faire acte de candidature pour cette élection présidentielle .

Burkina Faso – information – code

Le Code de l’information voté en 1993 a été fractionné en 4 lois distinctes portant règlementation de la publicité, de la presse écrite, de l’audiovisuelle et de la presse en ligne, a indiqué, T. Frédéric Nikiema  le ministre burkinabé de la Communication, par ailleurs ministre en charge des relations avec le Conseil national de la transition (Cnt) et porte-parole du gouvernement.

Mauritanie – cybercriminalité

Le gouvernement mauritanien va faire adopter une loi sur la cybercriminalité, afin de combler un « vide juridique », annonce un communiqué du gouvernement mauritanien lu par Ouestafnews. La prochaine loi devrait mettre en place un dispositif de lutte contre la cybercriminalité et apporter des innovations majeures par l’introduction de nouvelles infractions spécifiques aux Technologies de l’information et de la communication (TIC), explique le communiqué.

Afrique – finances

L’Africa Finance Corporation (AFC)  est heureuse d’annoncer qu’elle a accepté une ligne de financement de 50 millions de dollars US de la Banque Islamique de Développement (BID), avec un remboursement sur 13 ans et 6 mois. Ces fonds serviront à financer des projets dans les nombreux pays africains membres de la BID.  Il s’agira principalement de projets infrastructurels et agricoles structurés conformément à la finance islamique et promouvant le développement social et économique des communautés concernées.