L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 25/09/2015 – Burkina Faso, Mali, Bénin : RSP, dissolution, pèlerinage, bousculade, bilan, infrastructure, coopération, intégration, Cedeao, Trésor, obligations

Burkina Faso – RSP – dissolution

Les ministres burkinabè ont profité vendredi 25 septembre 2015 de leur premier conseil après le coup d’Etat avorté pour dissoudre le Régiment de Sécurité présidentielle (RSP) à l’origine du putsch, dont le désarmement était en cours.« Le troisième décret (…) dissout le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) », selon le compte-rendu de ce Conseil des ministres. Corps d’élite de 1.300 homme, le RSP était la garde prétorienne de l’ancien président Blaise Compaoré, chassé par la rue après 27 ans au pouvoir en octobre 2014

Afrique de l’ouest – pèlerinage – bousculade – bilan

La bousculade qui a endeuillé le pèlerinage musulman à La Mecque a couté la vie a de nombreux ressortissants ouest africains, selon des bilans officiels encore provisoires. Le Sénégal dénombre 5 morts, le Nigeria 3, le Niger 19, la Côte d’Ivoire 14, le Burkina Faso 1, en ce qui concerne le Bénin des morts sont aussi évoquées mais pas encore précisées par voie officielle. Cette bousculade entre pèlerins qui a eu lieu jeudi 24 septembre 2014 à Mina, près de la Mecque a fait pour le moment un bilan officiel de 700 morts.

Mali – Chine – infrastructure – coopération

Les gouvernements malien et chinois ont signé un contrat de conception et d’exécution du projet de construction d’un centre dédié aux métiers BTP, apprend-t-on de source officielle. D’un coût de 9 milliards FCFA,  le centre sera bâti à Bamako sur une surface au sol d’un hectare et demi, et aura une surface couverte de 5 400 m2.

Bénin – intégration – Cedeao

Le mécanisme de suivi de la libre circulation des personnes et de la migration au Bénin, visant à mettre fin aux rackets sur les axes routiers dans l’espace de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et garantir la sécurité des voyageurs et de leurs biens, a été officiellement lancé mercredi à Cotonou, capitale économique béninoise.« Ce mécanisme de suivi de la libre circulation des personnes et de la migration est surtout destiné à mettre fin à toutes sortes de tracasseries routières telles que les rackets et la fraude qui font perdre des milliards de FCFA aux Etats de l’espace communautaire et constituent des entraves à la croissance économique et au développement durable dans la sous-région », a déclaré, le directeur de la libre circulation et du Tourisme à la Cedeao, Sano Fally, cité par Xinhua.

Bénin -Trésor – obligations

Le Bénin va émettre, le 30 septembre 2015, des obligations du Trésor pour un montant de 35 milliards de francs CFA (environ 58 millions USD), dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), selon un communiqué officiel. « La valeur nominale unitaire de ces bons du Trésor, qui est fixée à 10.000 FCFA, sont assorties à un taux d’intérêt de 5,5% pour une durée de 36 mois (échéance juillet 2018) », indique le communiqué, qui précise que le remboursement de ces obligations se fera en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance (remboursement In Fine). Le paiement des intérêts se fera à un taux de 5,5% l’an dès la première année.