L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 26/06/2014 – Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Afrique: Mondial 2014, sanctions, agriculture, filière anacarde, changement climatique, santé, Ebola.

Côte d’Ivoire – anacarde – production

Plus de 550. 000 tonnes de noix de cajou ou anacarde, dont la Côte d’Ivoire est le deuxième producteur mondial, ont été récoltées pendant la saison 2013-2014, ce qui constitue un record, s’est félicité jeudi un responsable de la filière. Une croissance de 10% a été constatée par rapport à 2012-2013, quand 500. 000 tonnes avaient été récoltées, ce qui constitue “un record de production”, a affirmé Malamine Sanogo, le directeur du Conseil coton-anacarde (CCA), qui gère la filière. La Côte d’Ivoire, deuxième producteur mondial d’anacarde, derrière l’Inde (700. 000 t), aspire à occuper le premier rang. Le Conseil coton-anacarde prévoit d’atteindre un million de tonnes d’ici cinq ans, grâce à une meilleure rémunération des planteurs.

Ghana – football – exclusion

Les Ghanéens Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari ont été exclus de la sélection nationale pour raisons disciplinaires avec effet immédiat et pour une durée indéterminée, a annoncé ce jeudi 26 juin 2014, la Fédération ghanéenne de football (GFA). Boateng a été suspendu pour avoir insulté le sélectionneur des Black Stars, Kwesi Appiah, lors d’une séance d’entraînement à Maceio dans la semaine tandis que Muntari a reçu la même sanction pour s’en être pris physiquement à un membre du comité exécutif de la GFA, Moses Armah, lors d’une réunion. Les deux joueurs se sont vu retirer leur accréditation avec effet immédiat, a précisé la GFA dans un communiqué. 
 
Nigeria –  Goodluck Jonathan – UA

Le président nigérian Goodluck Jonathan, arrivé mercredi 25 juin  à Malabo en Guinée équatoriale pour participer au Sommet de l’Union africaine (UA) prévu les 26 et 27 juin, a décidé jeudi de regagner son pays après avoir été informé de l’explosion survenue à Abuja, a annoncé un porte-parole de la présidence nigériane.

Afrique – réunion – Ebola – OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) va convoquer, les 2 et 3 juillet à Accra, une réunion des ministres en charge de la Santé de 11 pays afin de trouver des solutions à l’épidémie du virus Ebola qui se propage en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.L’OMS a apporté jusqu’à aujourd’hui une assistance technique via le déploiement de plus de 150 équipes multidisciplinaires d’ experts impliquées dans une série d’activités de réponse à l’ épidémie telles que la surveillance, la communication et la mobilisation sociale, le contrôle de l’infection, la logistique et la gestion des informations.Malgré tout, une augmentation importante du nombre de cas quotidiens et de décès dus à Ebola, ainsi que de nouveaux districts affectés, a été notée ces trois dernières semaines. Au 23 juin, 635 personnes contaminées étaient au total enregistrées, dont 399 sont décédées.

Afrique – changement climatique

Les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre devraient respecter leurs engagements financiers pour permettre aux pays africains vulnérables de renforcer leur résistance face aux impacts du changement climatique. « L’ Afrique ne contribue qu’ à moins de 3 % du total des gaz à effet de serre qui causent le changement climatique. Cela justifie que nous demandions au monde développé de contribuer davantage pour combler la facture « , a déclaré le président tanzanien, Jakaya Kikwete.