L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 27/10/2014 – Ghana, Gambie, Côte d’Ivoire, Nigeria, Burkina Faso : armes légers, référendum, corruption, économie, notation, droits humains, examen périodique

Côte d’Ivoire – armes légers
 
Quelque 26.000 armes ont été collectées en deux ans en Côte d’Ivoire, dans le cadre du processus de désarmement mis en place après la crise postélectorale qui fit 3.000 morts en 2010-2011, a annoncé son chef ce lundi 27 octobre 2014 à Abidjan. Parmi ces armes se trouvent “des (fusils d’assaut) Kalachnikov, des obus, des grenades”, ainsi que “650.000 munitions” a déclaré lors d’une conférence de presse, le directeur général de l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (ADDR), Fidèle Sarassoro. L’ADDR, créée en 2012, assure avoir réussi l’insertion dans la vie civile “de 60% des 74.000 ex-combattants”, soit plus de 44.000 personnes. Selon des experts, ces chiffres sont exagérés pour des raisons politiques.
 
Burkina Faso – référendum – manifestation
 
Plusieurs centaines de femmes soutenant l’opposition burkinabè ont manifesté ce lundi 27 octobre 2014 à Ouagadougou contre la révision de la Constitution voulue par le gouvernement pour favoriser le maintien au pouvoir du président Blaise Compaoré, aux affaires depuis 27 ans. « Nous ne voulons pas du pouvoir à vie », a déclaré Saran Sérémé, une ancienne députée pro-Compaoré passée dans l’opposition, qui dirige le Parti pour le développement et le changement, non représenté à l’Assemblée nationale. Selon l’Afp, les femmes, qui ont scandé durant une heure des slogans hostiles au régime et au président Compaoré, manifestaient une spatule à la main, « un symbole très grave » selon cette responsable.
 
Nigeria – corruption – classement
 
Le Nigeria occupe la 31ème place des pays les plus corrompus dans le monde, a indiqué le classement 2013 de Transparency International (TI) . Selon l’indice de TI, avec un score de 25 points , occupe la 144ème place sur 175 pays étudiés.
 
Ghana – notation – économie
 
L’agence Standard & Poor’s vient de dégrader la note du Ghana, la passant de “B” à “B-“, avec des perspectives stables. la détérioration de l’état des comptes publics et les lourds besoins en financement externe d’Accra restent les principales motivations de l’agence de notation, rapporte le site jeuneafrique.com
 
Gambie – droits humains – Onu
 
Le conseil de l’organisation des Nations unies pour les droits de l’Homme procédera mardi 28 octobre 2014, à la revue périodique de la situation des droits humains en Gambie . L’examen périodique est un processus  interétatique qui vise à améliorer la situation en matière de droits humains sur le terrain. La Gambie vit depuis 1994 sous le régime autocratique de Yaya Jammeh, devenu célèbre pour sa violation continue des droits de l’homme. La Gambie fait partie d’un groupe de 14 pays qui passera devant le conseil entre le 27 octobre au 07 novembre 2014.
 
Niger – épidémie – choléra
 
Une épidémie de choléra a tué 51 personnes au Niger sur quelque 1. 365 cas officiellement recensés depuis le début de l’année, a indiqué l’Onu, ce lundi 27 octobre 2014.Trente-huit personnes sont mortes de la maladie “pour le seul mois de septembre”, souligne le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de Niamey sur son site internet. Cette flambée de choléra est en partie due aux importantes inondations qui frappent depuis juin le Niger et dont le dernier bilan était de 36 morts.
 
 
Afrique – faune – protection
 
Les Etats-Unis ont proposé ce lundi 27 octobre 2014 de placer le lion africain sous la protection de la loi américaine sur les espèces en danger d’extinction, rapporte le site jeuneafrique.com. « Le lion africain, un symbole de majesté, de courage et de force, fait face à de graves menaces pour sa survie à long terme », a estimé dans un communiqué Dan Ashe, le directeur du Bureau fédéral des pêches et de la vie sauvage (US fish and wildlife service).« Classer les lions dans les espèces menacées conférera à ces animaux toutes les protections de la loi américaine pour leur préservation, permettant de renforcer les contrôles et la surveillance des importations et du commerce international », a-t-il ajouté.