L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 28/04/2014 – Niger, Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo, Cedeao, justice, coopération, parlement, économie, racket, anacarde, prévention routière

Niger – parlement – mandat

Le gouvernement nigérien vient d’adopter un projet de loi fixant le nombre de sièges de députés à l’Assemblée nationale qui passe désormais de 113 à 171 sièges, apprend-on de source officielle lundi à Niamey. Selon un communiqué du gouvernement, ce projet de loi est pris, d’une part pour répondre au souci du Gouvernement de prendre en compte les résultats du dernier recensement général de la population qui estime la population nigérienne à 17.129.076 habitants soit une progression de 54,59 % par rapport à 2002, et d’autre part pour se conformer aux dispositions de la Constitution.
 
Côte d’Ivoire – racket – économie

Le phénomène du racket coûte annuellement 350 milliards FCFA aux caisses de l’Etat ivoirien, a révélé, ce lundi 28 avril 2014, le Premier ministre, ministre de l’Economie, des finances et du budget Daniel Kablan Duncan.« Cette lutte contre le racket va s’intensifier sur les principaux axes routiers que sont l’autoroute du Nord, la côtière et la Dorsale de l’Est », a déclaré M. Duncan cité par Apanews au cours d’une conférence de presse qu’il a animée autour du thème « Infrastructures, secteur privé, bien-être social ».
 
Côte d’Ivoire – anacarde

Le bilan à mi-parcours de la campagne commerciale de l’anacarde lancée en février 2014, fait ressortir plus de 82 milliards FCFA distribués aux producteurs de ce produit.Ce bilan partiel a été dressé, samedi 26 avril 2014 par Malamine Sanogo, le directeur général du Conseil du coton et l’anacarde. « Je demande aux acheteurs de reprendre les achats, ce n’est pas la peine d’attendre parce que les prix ne vont pas changés », a-t-il déclaré en faisant référence à certaines rumeurs qui font planer une menace de baisse du prix de l’anacarde. Le gouvernement ivoirien a fixé le prix minimum garanti, bord champ à 225 FCFA le kg. Le prix intérieur magasin est de 250 FCFA et le prix magasin portuaire est fixé à 295 FCFA. Ces prix sont “planchés”, a insisté M. Sanogo.
 
Togo – accidents routiers – statistiques

Les accidents de la circulation ont fait 3497 morts depuis 2008 sur les routes togolaises, selon les chiffres du ministère togolais de la Sécurité et de la Protection civile, largement relayés par les médias locaux. Le nombre des accidents montent en flèche depuis 2008, année du début des statistiques publiées par le ministère. En 2008, on compte 2261 accidents qui ont occasionné 325 morts et 4262 blessés. En 2009, il y eut 2335 accidents contre 408 morts et 4273 blessés. En 2010, on dénombre 3101 cas d’accidents contre 470 morts et 6241 blessés. L’année 2011 est une référence, les chiffres ont dépassé la barre de 6000. On relève 7889 cas d’accidents, 739 morts et 9376 blessés. L’année suivante est encore plus catastrophique : 8155 cas d’accidents, 753 morts et 9589 blessés. Quant au premier trimestre 2014, on relève déjà 1451 accidents pour 162 morts et 543 blessés.

Sénégal – Chine – Coopération

La République populaire de Chine est disposée à accompagner le Sénégal pour faire du Plan Sénégal émergent (PSE) ‘’une réalité’’, a assuré ce lundi 28 avril 2014 à Dakar, son ambassadeur, Xia Huang. « Les Chinois sont là pour faire du Plan Sénégal émergent une réalité. Nous avons une forte détermination à faire davantage et toujours mieux dans notre coopération avec le Sénégal » a-t-il indiqué, cité par l’Aps. Le PSE est un programme mis en place par le président Macky Sall dont l’objectif est d’inscrire le Sénégal dans le lot des pays dits émergents d’ici 2035.
 
Cedeao – justice

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) envisage de créer bientôt une chambre d’appel au sein de la Cour de justice placée sous la juridiction de l’organisation sous-régionale, dans le but de permettre aux citoyens des pays membres de disposer d’un droit de recours, rapporte l’Agence de presse sénégalaise (Aps). « C’est un projet qui est en cours de réalisation. L’idée est très avancée. Il est temps que les citoyens aient droit de recours », a déclaré Nana Awa Daboya, présidente de la Cour de justice de la Cedeao, citée par la même source.