L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 28/05/2015 – Nigeria, Sénégal, Togo, Burkina Faso, Niger, Mali : Akinwumi Adesina, BAD, élections, transport aérien, Asky, industrie, énergie, Sahel,

Nigeria – Akinwumi Adesina – BAD

Akinwumi Adesina du Nigéria est le nouveau président de la Banque africaine de développement (BAD). Il a été élu par le Conseil des gouverneurs de la banque au terme d’une élection marathon, ce jeudi 28 mai , en marge des 50èmes assemblées annuelles de l’institution, qui ont lieu du 25 au 29 mai 2015, à Abidjan (Côte d’Ivoire). Il prendra fonction le 1er septembre 2015. Le Nigérian l’emporte avec 58,10%.

Sénégal – Maroc – coopération – industrie

Une usine textile sera “bientôt” implantée à Dakar par une entreprise marocaine liée à un partenaire sénégalais, a annoncé la directrice du Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export), Zhara Maafiri, ce jeudi 28 mai 2015à Dakar. La création de cette usine est l’une des “retombées” de la première édition à Dakar du “B to B in Africa”, une rencontre d’hommes d’affaires marocains avec ceux du Sénégal, en 2014, à l’initiative de Maroc Export et de Banque populaire, selon Mme Maafiri, citée par l’Aps.

Togo – Burkina Faso – transport aérien – accord

Asky et Air Burkina ont signé  un accord de partenariat, en vue de renforcer leurs réseaux et d’offrir aux voyageurs , a apris Ouestafnews auprès du service de communication d’Asky. Cet accord effectif dès le 1er juin 2015 va se traduire par « plus d’opportunités, plus de destinations avec un réseau élargi, plus de facilités et de ponctualité, d’avantage de fréquences ».

Sénégal – Qatar – énergie – coopération

La Société nationale d’électricité (Senelec) du Sénégal a signé, le 27 mai 2015  à Dakar avec la société qatarie Nebras et la société japonaise Mitsui un protocole d’accord dans le cadre d’un Projet d’investissement, de construction et d’exploitation d’unités flottantes de stockage et de regazéification (FSRU). Le but de ce protocole est d’assurer la réception et la regazéification du gaz naturel liquéfié (GNL) et la construction d’une centrale électrique à cycle combiné au gaz, d’une capacité approximative de 400 mégawatts.

Mali – Niger – Sahel – pastoralisme

La Banque mondiale va financer un projet d’une valeur de 248 millions de dollars, visant à stimuler le pastoralisme dans six pays du Sahel et à améliorer l’accès à des services essentiels pour plus de 2 millions de pasteurs et agropasteurs, selon un communiqué publié par son bureau à Bamako. Ce financement est octroyé au Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS), d’une durée de six ans, qui concerne le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad, ajoute le texte. « En Afrique subsaharienne, les activités pastorales constituent la principale source de revenu de quelque 50 millions d’habitants. Au Sahel, les terres arides et semi-arides occupent 75% du territoire et font vivre près de 20 millions de pasteurs », précise-t-on de même source.