L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 28/12/2016 : Sénégal, Nigeria, Côte d’Ivoire, Togo : Boko Haram, santé, médecine, administration, Budget, société.

Nigeria : plus d’un millier de présumés membres de Boko Haram entre les mains de l’armée

Le gouvernement nigérian annonce l’arrestation de 1240 présumés combattants appartenant à Boko Haram au cours d’une opération de l’armée dans la foret de Sambissa (située dans le nord est dans l’état de Borno), considérée comme une des base arrière des insurgés. Selon une décompte faite par l’armée, les interpellations se décline comme suit : 413 adultes hommes, 323 femmes adultes, 250 adolescents, et 253 adolescentes.

Sénégal : seuls 50% des médecins sont inscrits à l’ordre

Seuls « 50 à 60% » des médecins opérant au Sénégal sont régulièrement inscrits à l‘Ordre national regroupant cette catégorie professionnelle, a soutenu son vice-président, le docteur Joseph Mendy Sy, invitant ses confrères à se mettre en règle au regard de « la fréquence » des cas d’exercice illégal de la médecine. « Les médecins du public représentent 660 et ceux du privé 347, ce qui fait un total de 1007. Ce nombre représente 50 à 60% des médecins qui sont inscrits et en règle », a déclaré le vice-président et secrétaire général de l’Ordre national des médecins du Sénégal, cité par l’Aps au cours d’une conférence de presse.

Côte d’Ivoire : relèvement de l’âge d’entrée à l’ENA

Le gouvernement ivoirien a décidé, ce mercredi 28 décembre 2016, du relèvement de l’âge d’entrée à l’Ecole nationale d’administration (ENA) qui passe de 35 à 40 ans pour prendre en compte l’âge de la retraite déjà passé de 55 à 65 ans selon le grade de l’agent. « L’âge de la retraite en Côte d’Ivoire est passé de 55 ans à 60 ans pour tous les agents jusqu’au grade A4 et pour les agents de grade A7, l’âge est passe à 65 ans. C’est ça qui est pris en compte pour permettre à celui qui rentre à l’ENA de faire ses études et de servir un certain nombre d’années avant d’aller à la retraite », a expliqué le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, cité par APA.

Togo :  près de 40% du budget affecté au social

Près de 46% du budget 2017 au Togo sera consacré au social à travers des projets tels que le Programme d’urgence de développement communautaire et le Programme d’appui aux populations vulnérables (PATV), annonce le site officiel du gouvernement, Republicoftogo. Selon la même source, la loi de finances met en évidence une nouvelle orientation de la politique budgétaire désormais axée sur des investissements sociaux en vue de promouvoir une croissance inclusive.