L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 30/04/2014 – Burkina Faso, Sénégal, Guinée, Bénin, Mali, Côte d’Ivoire, Thomas Sankara, nord Mali, sécurité, pêche, coopération financière, Ecobank, santé, budget

Burkina Faso – Thomas Sankara – exhumation

La justice burkinabè s’est déclarée ce mercredi 30 avril 2014 incompétente dans le volet exhumation de la dépouille de Thomas Sankara, indique des médias locaux. Sur un plan juridique, Me Bénéwendé Sankara, l’un des défenseurs de la famille Sankara, cité par Rfi, déclare ne pas comprendre « en quoi le tribunal est incompétent » avant d’annoncer qu’ils vont faire appel de cette décision du tribunal de grande instance de Ouagadougou. Depuis des mois la famille de l’ex-chef d’Etat burkinabé se battent pour obtenir une exhumation de sa dépouille afin de procéder à des tests ADN pour s’assurer que la dépouille dans la tombe est bien celle de Sankara.

Mali – armée – effectif – Nord

Lors de la présentation de la Déclaration de politique Générale, devant les deputés maliens, son Excellence Moussa MARA, premier ministre malien a affirmé que le Mali dispose aujourd’hui d’environ 8300 hommes et de plus de 1000 véhicules sur le théâtre des opérations au Nord.

Burkina Faso – budget

Le cadrage budgétaire a permis d’élaborer le budget 2015 axé sur le renforcement des piliers de la croissance, de la défense nationale et la sécurité intérieure, la promotion de la bonne gouvernance, la consolidation des acquis sociaux et la poursuite des mesures pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Le volume des ressources propres du budget 2015 est estimé à 1 376,31 milliards de francs CFA, soit une hausse de 6,21% par rapport aux prévisions ajustées du budget 2014. Pour les années 2016 et 2017, ce volume se chiffre respectivement à 1 477,11 milliards de francs CFA et 1 612,59 milliards de francs CFA, soit une hausse de l’ordre de 9,17%.

Côte d’Ivoire – droits humains – ONU

La Côte d’Ivoire passait, le mardi 29 avril 2014, son « examen périodique universel » devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, à Genève. L’EPU est un mécanisme qui passe régulièrement en revue le bilan des Etat membres. A l’heure où la Côte d’Ivoire commence à envisager l’élection présidentielle prévue pour octobre 2015, les défis de la réconciliation et de la lutte contre l’impunité sont toujours d’une grande actualité. Selon le RFI, durant les débats le Luxembourg a dénoncé une « culture de l’impunité » concernant la gestion judiciaire de la crise postélectorale.

Guinée – Football – limogeage

L’équipe guinéenne du Horoya AC (première division) s’est séparée de son entraîneur Amara Traoré, ancien sélectionneur du Sénégal (2009-2012), rapporte l’APS. « Les dirigeants du Horoya ont notifié son limogeage au coach sénégalais du club Amara Traore, ce mardi 29 avril 2014 par voie d’huissier », relate le site officiel mettant ainsi fin aux rumeurs ayant couru les dernières 48 heures.

Sénégal – pêche – Greenpeace

L’ONG internationale Greenpeace demande au gouvernement du Sénégal de “reconsidérer” les termes du nouvel accord de pêche qu’il a signé avec l’Union européenne. L’ONG exprime son inquiétude au sujet de ce nouvel accord de pêche, qui permet à 38 navires européens d’accéder aux ressources halieutiques du Sénégal pour une compensation totale de  9.137 .481.010 FCFA sur une période de cinq ans.« Il est clair que cet accord n’est pas en phase avec les raisons invoquées par les autorités sénégalaises pour son renouvellement, à savoir la redynamisation des activités du port de Dakar. En effet, il ne fait que maintenir la situation actuelle des huit canneurs européens qui approvisionnent le marché local en thon et ajoute l’autorisation pour 28 senneurs d’exploiter le thon sans obligation de débarquement local », explique l’organisation à travers un communiqué transmis aux médias.

Sénégal – finances – Ecobank

Le fonds sénégalais de garantie des investissements prioritaires (Fongip) et Ecobank Sénégal ont conclu un accord pour une convention de garantie d’un milliard FCFA au profit des PME/PMI, des groupements d’intérêt économique (GIE), des femmes et des jeunes, annonce le site FinancialAfrik. Selon la meme source, ce partenariat permettra le partage des risques entre les deux parties. Le  Fongip octroiera une garantie partielle pouvant aller jusqu’à 70% du montant aux projets qui auront un accord de financement de la banque».

Bénin – santé – programme

Le gouvernement béninois va élaborer prochainement un plan stratégique du développement des mutuelles de santé, en vue de réduire largement la contribution des ménages aux dépenses de santé qui s’élèvent à plus de 53%, rapporte Xinhua. L’ambition du gouvernement béninois est de disposer, à l’ horizon 2025, d’une couverture maladie universelle soutenue par un mouvement mutualiste fort avec des mutuelles de santé professionnelles, viables, bien structurées, conformes à la réglementation en vigueur et respectueuses de leurs engagements vis-à-vis des membres et des prestataires de soins , relate la même source.