L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 30/10/2014 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin, Togo : soulèvement, Blaise Compaoré, secteur cotonnier, arrestations, foire, report, bonne gouvernance, Alassane Ouattara

Burkina Faso – manifestations – Blaise Compaoré

L’armée annonce la mise en place d’un organe de transition pour diriger le Burkina, instaure un couvre-feu national de 19h à 6h et annonce la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale.

Bénin – coton – justice

Dix personnes ont été arrêtés, gardés à vue au commissariat central de Cotonou et présentés le 29 octobre 2014 au procureur de la République près le tribunal de première instance, de première classe de Cotonou dans le dossier relatif au vol de 2.042 balles de coton fibre de la Société nationale pour la production agricole (Sonapra). Selon la presse locale les dix personnes interpellés sont des cadres de ladite société, mis aux arrets après une enquête de dix mois.

Togo – foire – report

La 12e Foire internationale de Lomé prévue du 21 novembre au 8 décembre 2014, est reportée à une date ultérieure, en raison de la propagation de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’ouest, selon un communiqué du gouvernement. Le report a été décidé “en raison de la propagation de la maladie à virus Ebola dans certains pays de la sous-région ouest- africaine et afin de réduire le risque de sa transmission à la population”, a déclaré le communiqué.

Afrique – élevage – vétérinaire

Un corps vétérinaire international cité par Xinhua a certifié que plus de 50% des médicaments pour le bétail disponible en Afrique sont faux ou de qualité inférieure. Cela a causé des centaines de millions de dollars en pertes chaque année, estime le directeur principal de la politique et des affaires extérieures de l’Alliance mondiale pour les médecines vétérinaires, Hameed Nuru.« Le problème est aggravé davantage par le manque d’application des lois existantes sur les produits contrefaits », a déclaré M. Nuru, cité par l’agence Xinhua.

Côte d’Ivoire – bonne gouvernance

Après la mise en place il y a quelques mois de la Haute autorité de la bonne gouvernance « pour traquer et réprimer les détournements de fonds publics par les hautes personnalités ». Le président Alassane Ouattara  a signé le 29 octobre 2014, en Conseil des ministres, un projet de décret donnant à la Cour des comptes le pouvoir de passer aux cribles le contrôle et la gestion des fonds publics.