L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 30/12/2016 : Burkina Faso, Sénégal, Ghana : santé, pharmacie, Blaise Compaoré, administration publique, revenus, sécurité, amnistie, Boko Haram.

Burkina Faso :  pas question de rencontrer Blaise Compaoré (président Kaboré)

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a exclu à Ouagadougou toute idée de rencontre à Abidjan avec l’ex-président déchu Blaise Compaoré, exilé en Côte d’Ivoire depuis sa chute fin octobre 2014. « La réconciliation nationale est quelque chose sur laquelle nous devons avancer. Mais il ne m’appartient pas en tant que président du Faso d’aller à Abidjan pour rencontrer Blaise Compaoré et discuter », a déclaré M. Kaboré interrogé par des journalistes jeudi soir pour le premier anniversaire de son élection. Depuis son exil, Blaise Compaoré, n’a jamais fait de déclaration publique. Il est visé dans son pays par plusieurs affaires dont l’affaire Thomas Sankara dans laquelle il est inculpé de “complicité d’assassinat” de l’ancien chef de l’Etat et de « recel de cadavre ».

Sénégal : les faux médicaments, responsables des échecs thérapeutiques (ministre)

Les faux médicaments sont responsables des « échecs thérapeutiques » notés dans la prise en charge des patients, a soutenu, ce vendredi 30 décembre 2016, la ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.« Quand on va vers des soins, quand on prescrit une ordonnance ou un médicament, c’est dans l’espoir de guérir les personnes. Mais lorsqu’on a un faux médicament qui n’est pas homologué, cela nous amène vers des échecs thérapeutiques », a dit Mme Seck, qui présidait l’installation d’un comité local de lutte contre les faux médicaments.

Ghana : le salaire du président augmente de 10%

Le tout nouveau président élu du Ghana, Nana Akufo-Addo va percevoir un salaire mensuel de 22 809 cedis, selon les recommandations d’une commission ad hoc dont le rapport vient d’être adopté par le parlement ghanéen, apprend-t-on de source médiatiques locales. Le prochain vice-président, Dr. Mahamudu Bawumia  lui va émarger mensuellement à 22500 cedis. Selon le rapport de la commission, une hausse de 10% a été ajouté aux salaires du président et de son vice-président. Quelques semaines les salaires de tous les agents de la fonction publique ont connu une hausse, décidée par le président sortant John Dramani Mahama.

Niger : un programme d’amnistie pour les combattants de Boko Haram

Suite à la défection de plus de trente combattants de Boko Haram en début de semaine, le ministre de l’Intérieur Nigérien Mohamed Bazoum a annoncé le lancement prochain d’un programme visant à amnistier les combattants de la secte islamiste qui se rendent de leur propre gré.« Nous allons leur garantir la sécurité, nous allons leur éviter la prison, nous allons leur éviter toute poursuite judiciaire. Et nous allons nous acheminer vers une forme de prise en charge », cité par le site Sahel-intelligence.