l’Afrique de l’ouest en bref à 19H00 GMT, 05/09/2013 – Côte d’ivoire, Nigeria, Uemoa, amnistie, politique, marché financier

Côte d’ivoire – amnsitie

Le premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a écarté toute idée d’amnistie générale concernant les auteurs de crimes durant la crise post-électorale de 2010.«L’amnistie générale n’est pas possible. Il peut y avoir des amnisties individuelles mais pas collectives après les décisions de justice», a-t-il déclaré ce jeudi 5 septembre 2013, cité par l’agence de presse africaine (Apa). La crise postélectorale qui a pris fin en avril 2011 a fait 3000 morts selon un bilan officiel.

Nigeria – Politique

Le président nigerian Goodluck Jonathan a refusé l’offre de médiation de Olesegun Obasanjo sur la crise actuelle qui frappe le People democratic party (PDP, au pouvoir), selon le quotidien nigerian, the nation. La volonté prêtée au  président Jonathan de se présenter à la présidentielle de 2015, est la source d’un conflit opposant deux factions du PDP. L’ancien président Obasanjo, membre de cette formation a convoqué une rencontre dite de la paix,  vendredi 06 septembre 2013 à Abuja, une initiative  très critiquée par la partie favorable à Goodluck Jonathan.

Uemoa – marché financier

La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH) tentera le 15 septembre 2013 de lever 40 millions de dollars en lançant un emprunt obligataire, le troisième en l’espace d’un an, selon le site legriot.info. En préparant cette levée sur le marché financier régional, cette institution vise à engranger des ressources qui serviront à financer les établissements de crédit au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa, huit pays). La CRRH est un organe de cette Union.