L’Afrique de l’Ouest en bref à 19H00 GMT, 23/09/2013 – Sahel, Bénin, Cedeao, BRVM, agriculture, éducation, environnement, bourse

 
Sahel – agriculture

La production céréalière totale attendue dans les pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest pourrait atteindre 58 460 000 tonnes, selon les estimations à mi-parcours dressées à l’issue de la concertation du Dispositif régional de prévention et de gestion des crises alimentaires (Pregec) au Sahel et en Afrique de l’Ouest sur les perspectives agricoles et alimentaires qui s’est tenu du 17-19 septembre 2013 à Niamey. « Dans cette hypothèse, précise le texte, la production de la présente campagne serait en hausse de 7 % par rapport à la campagne agricole 2012-2013 » indique le documents du Pregec.
 
Bénin – éducation

Au Bénin,  les taux de scolarisation des enfants se sont améliorés au niveau national ces dernières années, passant à 93% des garçons et 88% des filles en âge scolaire qui fréquentaient l’école en 2012 contre, seulement 86% et 78% respectivement en 2008, a indiqué l’agence xinhua, citant des sources officielles béninoises. On note également une progression dans le taux d’achèvement du cycle primaire avec en 2012, 73% des garçons et 62% des filles ayant achevé ce cycle.
 
Cedeao – Environnement

Les pays membres de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) se dotent d’un Plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestiers. Entre 2000 et 2010 les forêts d’Afrique de l’Ouest ont perdu près de 20% de leur surface selon la FAO. Plusieurs raisons expliquent ce recul alarmant du couvert forestier : exploitation forestière incontrôlée, feux de brousse, élevage extensif, et autres conflits fonciers.
 
 BRVM – baisse

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a clôturé sa séance du lundi 23 septembre 2013 en baisse par rapport à la séance précédente. L’indice BRVM 10 est passé de 219,50 à 218,26 points, soit un repli de 0,56%. L’indice BRVM Composite, pour sa part, a cédé 0,54% à 200,23 points contre 201,32 précédemment. La valeur des transactions s’est établie à 843,36 millions de FCFA contre 244,78 millions de FCFA , le vendredi 20 septembre 2013.