Lancement d’un nouveau projet pour le renforcement de l’enseignement à distance en Afrique de l’Ouest

Cette initiative est le fruit d’un « partenariat entre le Campus virtuel africain (CVA) et la Cedeao », selon, le quotidien pro-gouvernemental Le Soleil.
Le CVA est en lui-même un projet visant, entre autres, à améliorer « la production de savoir en ligne » et la création de « modèle pédagogiques ».

Le programme en partenariat avec la Cedeao va coûter 13 millions de dollars (soit plus 7 milliards de FCFA) sera financé par la Banque africaine de développement (Bad), a déclaré le coordonnateur du CVA, Mouhamed Miloudi, cité par la même source.

Selon M. Miloudi, chacun des 15 pays de la Cedeao bénéficiera de 3 trois centres, destinés à l’enseignement général, l’enseignement supérieur et à l’enseignement professionnel.

Le boom dans les Tics a fait naître en Afrique de grands espoirs dans le domaine de l’éducation et divers projets d’Universités virtuelles, de centre d’enseignement à distance, ou de centre d’enseignement numériques.

L’objectif est de faire par le biais des Tics face au manque d’infrastructures scolaires et universitaires sur le continent.

Néanmoins, jusque là, très peu parmi ses initiatives ont pu prouver leur efficacité ou dépasser le stade de « projets », pour se généraliser et bénéficier à la grande masse d’étudiants ou de chercheurs africains.

La francophonie avait lancé l’idée de « campus numériques francophones », initiés par l’Agence universitaire de la francophone (AUF) pour soutenir quelques universités dans l’usage des Tics et améliorer la collaboration entre universitaires.

Le président Abdoulaye Wade avait lui-même au début de son mandat, en l’an 2000, lancé l’idée d’une ambitieuse Université Virtuelle Africaine (UVA). Celle-ci n’a pas encore vu le jour.