Le « Grand prix littéraire des régions francophones » remporté par un ouest africain

«C’est le seul prix littéraire qui ne récompense pas un livre déjà paru mais qui consiste à éditer à 3.000 exemplaires le manuscrit inédit d’un écrivain d’une région francophone et à assurer la diffusion de l’ouvrage», explique l’AIRF dans un communiqué transmis à Ouestafnews.

L’AIRF, en partenariat avec l’Association des écrivains et éditeurs francophones (AEEF), a créé, dans le cadre de son groupe de travail «culture », le Grand prix littéraire des régions francophones destiné à faire émerger de nouveaux talents parmi les auteurs francophones, explique la même source.

Le jury présidé par Jacques Bruyas, président de l’AEEF, s’est réuni, le 6 juillet 2010, pour distinguer le manuscrit primé, et sélectionner deux autres qui seront présentés dans de futures publications de la revue Ouzougon.

Les autres titres sélectionnés sont «Debâcle » du Français Eddie Damadji et «Ma Route» du Malgache Julien Rakotoarimanana.