Le contingent togolais décoré par l’Onu pour sa « contribution » au maintien de la paix en Côte d’Ivoire.

Le Togo est, par sa superficie, l’un des plus petits pays ouest-africains, avec une population d’environ 5,5 millions d’habitants.

En présidant la cérémonie de remise des décorations « le général Benjamin Freeman Kusi, commandant en second de l’Onuci, a rappelé que la médaille des Nations unies consacrait la reconnaissance de la contribution utile et active des soldats » aux objectifs de l’Onu , selon des informations publiées sur le site Internet de l’Onuci consulté par Ouestafnews.

Le contingent togolais est présent en Côte d’Ivoire depuis le début de la crise en 2002, d’abord en tant que composante des « casques blancs » envoyés par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, avant d’intégrer la mission onusienne à sa création en 2004.

Selon l’Onuci en plus de contribuer au retour de la paix, le contingent togolais s’investit aussi dans l’humanitaire, en fournissant des soins médicaux gratuits aux populations et en apportant son appui aux civils.

L’Onuci dont les activités ont commencé en Avril 2004 est une mission de maintien de la paix composée de 8.000 soldats issus de 42 pays.

Dans le lot des gros contributeurs figurent cinq pays ouest africains (Bénin, Ghana, Niger, Sénégal et Togo) qui avec le Bengladesh, la France, la Jordanie, le Maroc et le Pakistan fournissent les plus gros contingents à la force onusienne en Côte d’Ivoire.

Après près de deux décennies de crise, la Côte d’Ivoire s’apprête à organiser le 31 octobre 2010 une présidentielle très attendue et dont on espère qu’elle permettra au pays, jadis considéré comme la locomotive de l’Afrique de l’Ouest, de renouer avec la paix et la stabilité.