Le Festival d’Amiens rend hommage à Samba Felix Ndiaye, “père du documentaire africain”

"Samba Félix Ndiaye a passé près de trois décennies en France, tout en filmant avec une grande sensibilité son pays et son continent" affirment les organsaiteurs de ce Festival dans un communiqué parvenu à Ouestafnews.
Samba Felix Ndiaye, qui était retourné dans son pays natal est considéré comme un des plus grands spécialistes du film documentaire au Sénégal et en Afrique.
Le défunt cinéaste "était à l’écoute des autres et aimait partager ses idées comme son expérience. Il restera toujours, pour ceux qui l’ont connu, le cinéaste indigné par toutes les formes d’injustice qui frappaient le Continent : en Afrique de l’ouest comme du côté des Grands Lacs", affirme la même source.
"Considéré à juste titre comme le père du cinéma documentaire africain, il n’aimait pas cette étiquette et souriait en niant cette affirmation. Il évoquait le travail des jeunes cinéastes du Continent, le seul valable pour lui", ajoutent les organisateurs du Festival d’Amiens qui ont prévu de lui rendre hommage lors de la prochaine édition de ce festival prévue du 13 au 29 novembre prochain.
En annonçant son décès, l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle) avait également salué un cinéaste déterminé "à mettre l’accent sur le devoir de mémoire, le respect des cultures et des traditions, les résistances face aux travers d’une certaine modernité".