Le Nigeria considéré comme « le plus vaste marché » des télécoms en Afrique

La révolution des télécoms de ces huit dernières années, a favorisé une expansion accélérée de l’usage de nouveaux outils de télécoms, notamment l’Internet et le haut débit, selon un officiel nigérian cité par le quotidien The Guardian.
« L’ambition du gouvernement est d’atteindre un taux de couverture de cent pour cent avant 2020 », a fait savoir Shamsuddeen Usman, le ministre nigérian de l’Aménagement du territoire, lors de la célébration de l’édition 2009 du Sommet sur le développement des télécoms en Afrique.
Le secrétaire général de l’UIT, le Malien Hamadoun Touré, qui a présidé à l’occasion une table ronde sur les télécoms en Afrique, a plaidé pour un grand soutien afin de favoriser à l’accès au haut débit un domaine où le continent est toujours en retard, par rapport au reste du monde.
Selon lui, à la fin de l’année 2008, il n’y avait que 635.000 abonnés au haut débit en Afrique sub-saharienne, soit environ le dixième de la population de la ville de Lagos.
Le Dr Touré a affirmé que la solution peut se trouver dans le développement du haut débit mobile, étant donné que l’infrastructure pour le haut débit tarde à se développer sur le continent.