Le patron de Micriosoft Afrique Cheikh Modibo Diarra n’exclut pas de « briguer la magistrature suprême »

« J’ai plus de 35 ans, je peux participer à toutes les élections. Donc, rien ne m’interdit de briguer la magistrature suprême de mon pays », a répondu l’ancien agent de la National Space Agency (NASA) américaine à un journaliste du quotidien malien les Echos (privé) qui l’interviewait après une cérémonie de remise de don d’ordinateurs dans son pays.
« J’ai toujours fait de la politique, au sens étymologique du terme, politique veut dire résoudre les problèmes de la cité », a affirmé Diarra s’empressant toutefois d’ajouter : « est ce que quelqu’un vous a dit qu’il avait l’intention de voter pour moi ? »
Très admiré sur le continent pour sa réussite dans un domaine encore très peu accessible aux Africains, la recherche spatiale, M. Diarra, 56 ans, a mis en place une fondation (Pathfinder) pour soutenir l’éducation et le développement.
La prochaine élection présidentielle au Mali n’est en principe prévue qu’en 2012.