Les bonnes nouvelles se multiplient pour Barack Obama face à Hillary Clinton

Ainsi, plus de 76 % des américains se disent désormais prêts à être dirigés par un noir, selon un sondage réalisé par la chaine de télévision CNN et cité par l’agence Xinhua (chinoise) et daté du 3 avril, à la veille même de la célébration de l’anniversaire de l’assassinat d’un autre célèbre noir américain, Marin Luther King.
Ce chiffre, qui représente une progression de 14 point par rapport à décembre 2006, et en grande partie due à l’effet Obama, selon les mêmes sources.
Par ailleurs, un décompte effectué par Associated Press (AP, agence américaine) et cité par plusieurs journaux montre que désormais Hillary Clinton compte seulement 30 "super délégués" de plus qu’Obama.
Les "super-délégués" sont ces grands électeurs qui peuvent le jour de l’investiture voter pour le candidat de leur choix, quel que soit par ailleurs le résultat du choix des électeurs de base ayant participé aux primaires dans leur état.
En décembre cet écart était de 106 en faveur de Mme Clinton, puis de 87 en février.
Pour ce qui est du compte total de délégués, c’est Barack Obama qui mène la course avec 1634 délégués contre 1500 pour sa rivale, selon AP.
Il faut un total de 2024 délégués pour remporter la nomination du Parti.
Enfin, les médias américains ont révélé qu’en mars Barack Obama a pu lever 40 millions de dollars pour sa campagne contre seulement 20 millions pour Hillary.
Pour Obama, qui des racines kenyanes, le tout est couronné par un nombre important de pontes du Parti démocrate qui rallie chaque jour sa cause, parfois après avoir battu campagne au départ pour Hillary.