Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 01/08/2017- Guinée, Côte d’Ivoire, Mali, Nigeria : énergie, presse, référendum, agriculture.

 Guinée : 18 millions de dollars pour la construction d’une centrale électrique

Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFB) a annoncé avoir débloqué une enveloppe de 18 millions de dollars pour la construction d’une centrale électrique à Tombo I et Tombo II d’une capacité combinée de 60 MW destinée à soutenir l’approvisionnement du réseau électrique national, rapporte l’Agence Ecofin.

Côte d’Ivoire : deux journalistes arrêtés pour « divulgation de fausses informations »

Deux journalistes, Dan Opeli, directeur de publication de ‘’Le quotidien’’ et Yves Kuyo, journalistes, ont été interpellés et détenus pour « divulgation de fausses informations » après avoir annoncé que les comptes bancaires du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, étaient gelés, selon une information relayée par l’AFP.

Mali : consultation sur le projet de Constitution

Le président malien, Ibrahima Boubacar Keita a entamé une série de rencontres avec la classe politique et la société civile sur la vie sociale et le référendum sur le nouveau projet de Constitution, selon une information rapportée par Radio France internationale. Malgré une forte opposition d’une bonne frange de l’opinion qui demandait l’abandon du référendum, le président Keita n’a pas reculé sur ce projet.

Nigeria : lancement d’une usine de production d’engrais

Le gouvernement nigérian a inauguré une usine de production d’engrais à Port Harcourt d’un coût estimé à 1,5 milliard de dollars pour une production attendue à 1,5 million de tonnes d’urée par an, annonce un communiqué de la présidence nigérian. « A part la fournir de l’engrais aux agriculteurs  du pays, à un prix abordable, l’usine contribuera également à un meilleur rendement agricole », souligne la même source.