Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 02/06/2017- (Mali, Bénin, Niger : corruption, prévention, tourisme, … )

Mali : lancement d’un organe de contrôle contre l’enrichissement illicite  
 
L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) a été officiellement lancé le jeudi 1 juin à la suite la prestation de serment des douze membres de l’institution, selon une information relayée par la presse locale malienne. L’Institution est chargée de mettre en œuvre l’ensemble des mesures de prévention, de contrôle et de luttes envisagées au plan national, sous-régional, régional et international contre l’enrichissement illicite, souligne la même source.
 
Bénin : 9 milliards FCFA pour le développement du secteur touristique 
 
Le gouvernement béninois et l’ONG African Park ont signé un accord de partenariat d’une enveloppe de 9 milliards FCFA pour le développement du secteur touristique au Bénin, rapporte la presse locale. Ce partenariat rentre dans le cadre du programme de développement et d’investissement ”Bénin Révélé” lancé en décembre 2016. 
 
Niger : adoption d’une loi sur la prévoyance sociale interafricaine
 
L’Etat du Niger a adopté en conseil des ministres un projet de loi autorisant la ratification du Traité révisé de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres), rapporte un communique d’un conseil des ministres. Le traité vise à promouvoir la prévoyance sociale et le soutien des actions, en vue de son extension dans les Etats membres de l’Union africaine. 
 
Cedeao : aucune possibilité pour une monnaie unique avant ”5 ou 10 ans” 
 
Le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Marcel de Souza a estimé qu’il est impossible d’instaurer une monnaie communautaire ”avant 5 ou 10 ans”, selon un communiqué de l’instance sous-régionale. « Une économie est convergente lorsqu’il y a une politique coordonnée à la fois avec une bonne politique monétaire et une politique d’endettement. Ce qui n’est pas encore actuellement le cas pour nos Etats, ou l’inflation constitue un véritable problème », a-t-il indiqué, cité par l’Agence de presse sénégalaise.