Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 03/11/2017- Niger, Côte d’Ivoire, Guinée, Mauritanie : Mines, ITIE, économie, PME, médias.

Niger : suspension de l’ITIE

Le gouvernement nigérien a été suspendu par l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) pour insuffisances relevées dans la gouvernance du  secteur minier, rapporte Financial Afrik. Le Niger a enregistré « des progrès insuffisants pour répondre aux exigences de l’ITIE en matière d’engagement de la société civile » précise l’organisation, citée par la même source.

Côte d’Ivoire : vers la mise en place d’un fonds pour les PME

Les grandes entreprises ivoiriennes vont mettre en place un fonds de garantie pour les Petites et moyennes entreprises (PME), selon une annonce Jean Kacou Diagou, président-directeur général du groupe ivoirien de banque-assurance NSIA. « Les réformes que nous essayons de mettre en place, que ça soit sur la fiscalité, sur les marchés publics et bien d’autres, nous avons toujours le souci des PME au niveau du patronat » a-t-il indiqué, cité par l’Agence de presse africaine.

Guinée : une radio privée suspendue

La Haute autorité de la Communication a suspendu ce vendredi 3 novembre 2017 la radio privée « Espace FM », selon une information rapportée par BBC Afrique. Il est reproché à la radio d’avoir diffusé des propos « susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l’Etat et de saper le moral des forces armées », indique l’organe, cité par la même source.

Mauritanie : hausse du budget de 6,4%  

Le budget 2018 du gouvernement mauritanien a été fixé à 518,4 milliards d’ouguiya (1,44 milliards de dollars), soit une hausse de 6,4% par rapport à l’année précédente, 487,3 milliards d’ouguiya (1,35 milliards de dollars), selon un communiqué d’un conseil des ministres.