Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 04/06/2017- Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Bénin, Cap-Vert : énergie, croissance, coopération, transports…)

Côte d’Ivoire : grève des agents de la Petroci
 
Les agents de la Société nationale des pétroles de Côte d’Ivoire (Petroci) ont déclenché un mouvement de grève pour dénoncer la “mauvaise gestion” de l’entreprise publique, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs. A l’appel du Syndicat national des travailleurs des entreprises pétrolières de Côte d’Ivoire, les manifestants ont annoncé une « grève illimitée » contre des « dépenses incongrues du directeur général, des voyages en jet privé et des contrats farfelus ».
 
Burkina Faso : les députés de l’opposition boycottent l’hémicycle pour protester contre le vote d’une loi
 
Les députés de l’opposition burkinabé ont quitté l’Assemblée nationale lundi pour protester contre l’examen d’un projet de loi visant à alléger les procédures de contractualisation public-privé, estimant que le texte favorisera la corruption. Cité par l’AFP, Moussa Zerbo, député de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), a indiqué que ce projet de loi permettra de « légaliser le pillage des ressources ».
 
Bénin : le gouvernement mise sur un taux de croissance de 5,4% en 2017
 
Le gouvernement béninois envisage d’atteindre à la fin de 2017, un taux de croissance de 5,4% contre 4,1% sur la période de 2014-2016, selon un document de programmation budgétaire et économique Pluriannuelle (DPBEP) 2018-2020. Selon ce document, le taux escompté en 2017, sera soutenu par un taux d’investissement de 29,3% en 2017 contre 26,7% sur la période 2014-2016.
 
Cap-Vert : prêt de 27 millions de la Banque mondiale pour la réforme du secteur des transports
 
La Banque mondiale a approuvé un prêt additionnel de 27 millions de dollars pour financer les projets de réformes dans le secteur des transports capverdiens entamés depuis 2013, a annoncé le gouvernement de l’archipel, cité par Agence Ecofin. Selon l’exécutif, ce projet est destiné à améliorer non seulement le réseau routier du pays, mais également à accroître les performances des entreprises opérant dans le secteur des transports.Cette rallonge inclut 17 millions de dollars destinés à la rénovation et l’entretien des routes tandis que 3 millions de dollars devraient être dirigés vers les travaux d’urgence.