Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 08/01/2018- Sénégal, Mali, Niger : Casamance, insécurité, enseignement, corruption.

Sénégal : deux jours de deuil national décrétés après une tuerie en Casamance

Le Sénégal observera un deuil national de deux jours à partir du lundi 8 janvier. C’est le président de la République Macky Sall qui l’a décrété après la tuerie survenue en Casamance, samedi et qui a causé la mort de 13 jeunes hommes tués par des bandes armées dans la forêt casamançaise. « Le président de la République a décrété un deuil national de deux (2) jours, à compter du lundi 8 janvier 2018, pour honorer la mémoire des victimes de l’attaque armée survenue, le 6 janvier 2018, dans l’arrondissement de Niaguis, Département de Ziguinchor », note un communiqué de la présidence de la République.

Mali : le gouvernement offre aux étudiants des matériels numériques d’une valeur de 3 milliards FCFA

Le gouvernement du Mali va fournir un premier lot de tablettes numériques aux étudiants des universités du pays pour l’année universitaire 2017-2018. Le marché confié à la société YATTCO Sarl, porte sur 13 000 appareils, pour un coût total de 3 milliards FCFA, rapporte Agence Ecofin. Il doit être exécuté dans un délai de 45 jours, soit au plus tard à la mi-février 2018. C’est l’Agence de Gestion du Fonds d’Accès universel qui est le commanditaire de ce marché pour le compte de l’Etat.

Mali : les attaques armées ont fait 716 morts en 2017 (parti politique)

«Au moins 716 personnes ont perdu la vie au Mali en 2017 » du fait de la guerre (« incidents armés »), soit quasiment deux chaque jour en moyenne, selon le Parti pour la Renaissance Nationale (Parena, opposition). Ce décompte relayé par la presse locale est dit être basé sur un monitoring de toutes les déclarations de pertes humaines. Parmi ses morts, on compte 245 membres des forces maliennes, 45 casques bleus de la Minusma et 2 Français de la Force Barkhane. Les 424 autres sont des « populations civiles, assaillants ou présumés assaillants ».

Niger : adoption d’une stratégie nationale contre la corruption

Le gouvernement  a adopté le projet de décret portant adoption du document de Stratégie nationale de lutte contre la corruption et son plan d’action, lit-on dans le communiqué du conseil des ministres du 06 janvier 2018.Cette initiative fait suite à la création en 2011 de la  Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) avait été créée.