Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 11/05/2017- (Sénégal, Côte d’Ivoire, Mali, Niger Burkina Faso : coopération, sécurité, emploi, …)

Burkina : réunion d’un Comité intergouvernemental d’experts à Ouagadougou
 
La 20e Session du Comité intergouvernemental d’experts (CIE 20) d’Afrique de l’Ouest se tiendra les 18 et 19 mai 2017 à Ouagadougou, annonce communiqué du gouvernement burkinabé.
 
Ce comité va se réunir pour débattre des enjeux continentaux et mondiaux du développement durable en vue d’identifier les principaux défis à relever pour accélérer la croissance et la transformation structurelle économique et sociale en Afrique de l’Ouest, indique la même source.
 
Niger : signature d’un accord de coopération judiciaire avec le Mali et le Tchad
 
Le Niger, le Mali et le Tchad, confrontés aux attaques « jihadistes » et trafics de toutes sortes, ont signé le 09 mai à Niamey un accord de coopération judiciaire, rapporte l’AFP.
 
Cet accord prévoit la mise en place de commissions rogatoires internationales, l’échange entre les Etats des actes judiciaires, la comparution des témoins, experts et personnes poursuivies et une politique de coopération en cas d’extradition. Il autorise également des enquêtes conjointes et le transfert des poursuites.
 
Sénégal : 26 milliards FCFA pour développer l’emploi des jeunes
 
L’Union européenne (UE) a financé à hauteur de 26 milliards FCFA le programme « Développer l’emploi au Sénégal », rapporte l’Agence de presse sénégalaise. 
 
L’objectif de ce financement est de lutté contre les causes profondes de la migration irrégulière et le phénomène des personnes déplacées en Afrique, indique la même source.  

Cedeao : 4625 rapports d’incidents entre juillet 2016 et avril 2017
 
La direction de l’alerte précoce, au Département affaires politiques, paix et sécurité de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a répertorié 4625 rapports d’incidents dans la sous-région entre juillet 2016 et fin avril 2017 pour un total de 5009 victimes, selon le directeur de ladite organisation, Abdou Lat Guèye, cité par l’Agence de presse sénégalaise. 
 
Côte d’Ivoire : une « opération spéciale » régulariser des millions d’élèves sans état civil   
 
Le gouvernement ivoirien va résoudre la situation d’environ 1 165 325 élèves sans extraits de naissance à travers une ”opération spéciale” d’une durée de trois mois, lit-on dans le communiqué du conseil des ministres, tenue le 10 mai 2017.
 
Cette opération vise à résoudre dans une première phase, le défaut d’extrait de naissance de certains élèves inscrits dans les établissements scolaires puis dans la seconde phase, à régulariser la situation d’autres enfants non scolarisés et non déclarés à l’étal civil, souligne le document.