Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 11/06/2017- Mali, Niger, Bénin, Niger : économie, coopération, jeunesse, transparence…)

Mali : 43 millions de dollars pour un programme économique
 
Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un  fonds de soutien au gouvernement malien d’un montant de 43 millions de dollars dans le cadre du Programme économique de la facilitation élargie de crédit (FEC), selon un communiqué de l’institution de Bretton Woods. Le conseil d’administration a également approuvé la demande des autorités d’une prolongation d’un an de l’accord FEC, jusqu’au 17 décembre 2018, indique le document.
 
Bénin : 2,7 milliards FCFA pour l’entreprenariat des jeunes
 
 Le gouvernement béninois va mettre à la disposition des entrepreneurs béninois pour le compte de l’année 2017 un budget de 2,7 milliards FCFA pour accompagner financièrement les jeunes détenteurs de projets d’entreprises, selon une annonce du directeur générale du Fonds national pour la promotion de l’emploi et l’entreprenariat des jeunes, Modeste Kérékou, relayée par la presse locale.
 
Mali : trois membres de l’Office centrale de lutte contre l’enrichissement illicite démissionnent
 
Trois membres de l’Office centrale de lutte contre l’enrichissement illicite ont démissionné, selon une information relayée par la presse locale malienne. Le président de l’Office, Moumini Guindo, cité par la même source, a indiqué que les cas de démission ont un lien avec les contraintes liées à la qualité de membres de l’organisation.
 
Burkina : lancement d’un emprunt obligataire sur le marché sous régional
 
Le gouvernement burkinabé vient de lancer un emprunt obligataire en vue de mobiliser une enveloppe d’un montant de 75 milliards FCFA sur le marché financier régional, rapporte l’Agence de presse africaine. Cette émission vise la mobilisation de ressources destinées au financement des projets de croissance inscrits dans le Plan national de développement économique et social (PNDES).
 
Niger : six maires relevés de leur fonction pour malversations et détournement de deniers publics 
 
Les mairies de six villes du Niger ont été relevées de leurs fonctions pour malversation et détournement de deniers publics, selon une annonce du ministère de l’intérieur nigérien. « Ces sanctions sont basées sur des cas de malversations avérées et révélées lors d’une dizaine d’inspections de contrôle », a indiqué le directeur des Collectivités territoriales du ministère de l’intérieur, Seydou Halidou, cité par l’AFP.