Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 13/09/2017- Ghana, Nigeria, Sénégal, Guinée : référendum, visas, enfance, IPOB,

Sénégal : 70% des enfants de moins de cinq enregistrées à l’état civil
 
Au Sénégal, 70% des enfants de moins de cinq ans ont été enregistrées à l’état civil, c’est ce que révèle la dernière publication de l’enquête démographique et de santé continue de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd).Toutefois, on note une disparité entre les différentes régions du pays, si à Dakar (ouest) 90% des enfants de moins de cinq ans sont déclarés, à Kaffrine (centre) par contre le taux n’est que de 42%.
 
Guinée : le gouvernement américain suspend la délivrance de visas pour les officiels
 
Le gouvernement américain a annoncé la suspension des délivrances de visas aux officiels guinéens. « A compter du 13 septembre 2017, l’ambassade des Etats-Unis met un terme à la délivrance des visas B, F, J et M aux officiels guinéens ainsi qu’aux membres de leurs familles proches avec quelques exceptions limitées », indique l’ambassade des Etats-Unis à Conakry, dans un communiqué, consulté par Ouestafnews. Selon ce texte, cette mesure se justifie par le refus du gouvernement guinéen d’accepter le retour de ses ressortissants en situation irrégulière sur le sol américain.

Ghana : un référendum prévu pour l’année prochaine  
 
Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a annoncé la tenue d’un référendum en 2018 sur la création de nouvelles régions, selon des informations rapportées par l’Agence de presse africaine (APA). La création de nouvelles régions est évoquée depuis la nomination d’un ministre en charge de la Réorganisation régionale, rappelle APA.

Nigeria : un couvre-feu de trois jours dans le sud-est du pays
 
Le gouverneur de l’Etat d’Abia, dans le nord-est du Nigeria, Okezie Ikpeazu, a décrété un couvre-feu de trois jours dans cette zone du pays pour tenter d’apaiser les tensions entre l’armée nigériane et des partisans de Peuple indigène du Biafra (IPOB, sigle en anglais), un mouvement irrédentiste favorable à l’indépendance du Biafra, rapporte l’AFP.