Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 16/05/2017- (Côte d’Ivoire, Mali, Nigeria, Niger : mutinerie, accord, Défense, G5 Sahel, télécoms…)

Côte d’Ivoire : accord entre le gouvernement et mutins 
 
Les soldats mutins de Bouaké ont accepté l’accord annoncé la veille par le gouvernement, permettant de mettre un terme à quatre jours de mutineries dans plusieurs casernes de Côte d’Ivoire, ont affirmé plusieurs mutins, cités par  l’AFP. Après quatre jours de mutinerie, les soldats disent avoir obtenu, la pleine satisfaction de leurs revendications.

Mali : réunion extraordinaire de chefs militaires des pays du G5

La capitale malienne, Bamako, abrite depuis le 15 mai une  réunion extraordinaire des chefs d’Etat-major des pays membres du G5 Sahel. Selon le quotidien public malien, « l’Essor »,  Ce conclave de trois jours, va permettre la mise en œuvre d’un accord d’extraterritorialité entre les pays membres et leurs partenaires. Les questions logistiques aussi seront évoquées au cours de cette réunion à huis clos. Les experts travailleront aussi sur les structures de commandement des forces des secteurs Ouest, Est et Centre.

Nigeria : Etisalat en zone de turbulences

La filiale nigériane  de la compagnie téléphonique Etisalat vient d’enregistrer la perte de 2,9 millions d’abonnés en six mois, rapporte financial Afrik.  Selon la même source, l’opérateur originaire du Qatar a vu son nombre d’abonnés actifs passer de 22,5 à 20,8 millions, soit 1,7 millions d’utilisateurs perdus ces six derniers mois. A cela s’ajoute, une baisse de régime dont l’impact financier est estimé à 9,8 millions de dollars pour ce trimestre en cours.

Niger : tenue d’un symposium international sur la « déradicalisation » à Diffa

Un symposium international sur la « déradicalisation » se tient depuis le 15 mai 2017 à l’Université de Diffa, ville située à plus de 1300 km, à l’extrême Est de Niamey, et principal point d’impact de l’insurrection de Boko Haram au Niger. Des chercheurs, des officiels nigériens ainsi des familles des  victimes de Boko Haram prennent part à cette rencontre de trois jours.