Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 20/06/2017- Burkina Faso, Niger, Mali, Sénégal : Thomas Sankara, Etat d’urgence …)

Burkina : contre-expertise d’ADN du capitaine Sankara, « aucun profil génétique » trouvé
 
La contre-expertise sur les restes du capitaine Thomas Sankara, demandée par sa famille, n’a pas confirmer les restes supposés de l’ancien chef d’Etat burkinabé (1983-1987), selon une information rapportée par Le Monde.fr. Les recherches de l’institut de médecine légale de l’Université Santiago à Saint-Jacques de Compostelle (Espagne), n’ont pas permis d’identifier les résidus présumés du père de la révolution burkinabé, assassiné lors d’un coup d’Etat le 15 octobre 1987, souligne la même source.
 
Niger : prorogation de l’état d’urgence
 
Le gouvernement nigérien a annoncé une prorogation de l’état d’urgence de trois mois dans les régions de Tillabéry et Tahoua, localités proches de la frontière avec le Mali, rapporte la presse locale. Cette prorogation est motivée, selon la même source, par une situation sécuritaire fragile dans ces régions ayant régulièrement subi ces derniers mois des attaques terroristes, malgré l’état d’urgence.
 
Mali : violence communautaire dans le centre du pays
 
Les affrontements qui ont éclaté  a éclaté ce  20 juin 2017 entre la communauté peule et dogon dans le centre du Mali en fin de semaine dernier, enregistrant une trentaine de mort, selon une information rapportée par l’AFP.« Cela fait longtemps que la question de l’eau et du foncier suscite des différends et des malentendus en les communautés bambaras et peule, l’une sédentaire, l’autre pastorale », souligne un rapport d’avril de l’organisation Human Right Watch (HRW), cité par la même source.
 
Côte d’Ivoire : un appui financier de 224,8 milliards FCFA le  financement de deux projets
 
Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé une hausse de 224,8 millions de dollars de son appui financier à la Côte d’Ivoire, au titre des deux accords rentrant dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du Mécanisme élargi de crédit (MEDC), selon un communiqué de l’institution financière. « Le conseil (d’administration du FMI) a approuvé l’octroi d’environ 224,8 millions de dollars supplémentaires, soit 25% du quota du pays dans le cadre des arrangements », indique le document.
 
 Sénégal : 5 milliards FCFA au secteur privé hôtelier
 
Le gouvernement Sénégalais va accorder au secteur privé un crédit hôtelier une enveloppe de 5 milliards FCFA à travers l’activité de la Banque de la Banque nationale pour le développement économique (BNDES), rapporte Financial Afrik. « Le crédit hôtelier et touristique sénégalais est doté d’une enveloppe initiale de cinq milliards FCFA. Une première tranche estimée à 1,309 milliards FCFA vient d’être distribuée à un premier lot de 14 entreprises dudit secteur, représentatives de toutes les régions pays,  indique le président de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique (Fopits), Mamadou Racine Sy, cité par la même source, tout en jugeant la somme du crédit insuffisant.